Le secrétaire général du Courant démocrate (Attayar), Ghazi Chaouachi, a indiqué que son parti soutient les propositions annoncées vendredi par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) pour trouver une issue à la crise actuelle.

Nous sommes d’accord sur la nécessité de hâter la mise en place d’une feuille de route à même de faire sortir le pays de la crise politique, économique, sociale et sanitaire, a-t-il déclaré samedi à la TAP.

Le département des études et de la documentation relevant de la centrale syndicale a élaboré une feuille de route comportant des propositions et des dispositions à entreprendre à la lumière des mesures exceptionnelles annoncées par le président de la République. Il s’agit notamment de la formation, dans les plus brefs délais, d’un gouvernement restreint de compétences nationales qui ne sera pas concerné par les prochaines élections. Le gouvernement auquel on accordera une confiance limitée dans le temps, doit avoir une mission bien définie.

L’UGTT a également proposé de fixer un délai au terme duquel l’état d’exception devra prendre fin. Il importe aussi, selon l’UGTT, de trancher définitivement le sort de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), dont les activités sont gelées depuis le 25 juillet 2021.

Chaouachi a salué le projet avancé par l’UGTT, en attendant, dit-il, d’élaborer une feuille de route nationale faisant l’objet d’un large consensus après des concertations entre tous les acteurs politiques, sociaux et économiques.

Le secrétaire général d’Attayar a appelé le président de la République à réagir favorablement à la feuille de route proposée par la centrale syndicale.

Le chef de l’État se doit d’assumer son rôle central pour le salut du pays menacé par l’effondrement et la faillite, a-t-il dit.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire