Le ministère public du tribunal de première instance à Kasserine a ordonné, mardi, l’annulation du mandat d’amener émis contre le député gelé, Seifeddine Makhlouf dont le nom a été cité dans une affaire de formation d’une bande de malfaiteurs à dessein de commettre des actes de blanchiment d’argent.

Dans une déclaration à l’Agence TAP, le substitut du procureur de la République au tribunal de premier instance à Kasserine, Chaouki Bouazzi a indiqué que le dossier de Makhlouf, en sa qualité d’avocat, sera différé devant le procureur général de la cour d’appel à Kasserine.

À noter que Seifeddine Makhlouf était recherché par le tribunal de Première Instance de Kasserine dans une affaire de blanchiment d’argent après que son non ait été cité, durant les investigations, par deux individus impliqués dans cette affaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire