Pour nous aider à mieux saisir le rôle de la Sotugar, Slim Kaabi nous décrit les étapes et le schéma de financement d’un projet industriel ayant un coût total de 500.000 dinars et qui sera réalisé par un promoteur démuni en fonds propres. Il nous indique que le coût total du projet, soit 500.000 dinars, sera divisé en deux pour un schéma de financement en deux étapes. Tout d’abord, la première partie du capital, évaluée à 30% du capital, soit 150.000 dinars, puis la seconde partie consacrée au crédit bancaire et évaluée à 70% du coût total, soit 350.000 d. La part du promoteur démuni  doit participer à hauteur de 10%  dans le capital (150.000 dinars), soit donc 15.000 dinars. Le reste du capital peut être obtenu par une participation du Foprodi  à raison de 60% du capital, soit 90.000d et une participation d’une Sicar (Société d’investissement à capital risque) à raison de 30% du capital, soit 45.000 dinars. Quant au crédit bancaire (350.000 dinars), il est assuré par la Sotugar qui assure aussi la participation de la Sicar (45.000d), au profit de l’entreprise à créer.  Il est à remarquer que, dans certains cas, l’association «réseau entreprendre» peut faire bénéficier le promoteur démuni de l’apport propre estimé à 10% du capital, soit les 15.000 dinars demandés.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hichem BENZARTI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire