La coopération tuniso-américaine et l’évolution de la situation en Tunisie, ainsi que le déroulement du processus politique en Libye, ont été au centre de la rencontre, qui a réuni, mercredi, le ministre des Affaires étrangères, de la migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, avec la sous-secrétaire d’État américaine en charge du Proche-Orient, Yael Lempert.

À cette occasion, le ministre des Affaires étrangères a souligné que « la formation du gouvernement Bouden, est une première étape sur la voie de la satisfaction des revendications du peuple en matière d’ajustement du processus démocratique », selon un communiqué du département.

Le ministre des Affaires étrangères a réaffirmé au responsable américain « l’attachement de la Tunisie à la démocratie en tant que choix irréversible, et à l’instauration des fondements de l’État de droit et des institutions ».

D’après Jerandi, le président Kais Saied « va annoncer d’autres mesures pour rassurer les partenaires de la Tunisie. Les pays amis sont invités à continuer de soutenir la Tunisie jusqu’au parachèvement du processus d’ajustement », a-t-il plaidé.

Au cours de cette rencontre, les deux responsables ont passé en revue les domaines de coopération bilatérale entre la Tunisie et Washington ainsi que les moyens de les développer.

D’autre part, ils ont discuté de l’avancement du processus politique en Libye et de la participation aux travaux de la Conférence internationale sur l’Initiative de stabilité de la Libye », qui se tiendra à Tripoli, le 21 octobre courant.

Ils ont réitéré la volonté commune de contribuer à la réussite des échéances électorales, soulignant leur détermination à aider les Libyens à organiser ce scrutin.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire