Le ministre des affaires sociales Malek Ezzahi a décidé vendredi la suspension du directeur du centre d’encadrement et d’orientation sociale à Tunis et l’ouverture d’une enquête à son encontre par l’inspection générale du ministère des affaires sociales avec la fermeture temporaire du centre à partir de lundi prochain après avoir détecté des manquements et défaillances, au cours d’une visite d’inspection effectuée jeudi soir à ce centre et au centre de protection de l’enfance d’Ezzahrouni.

Selon un communiqué publié par le ministère il a été décidé également d’assurer l’hébergement des enfants pris en charge par ce centre dans d’autres établissements à titre provisoire, jusqu’à ce qu’il soit réaménagé de manière à ce qu’il réponde aux conditions d’hébergement et de dignité.

Le ministère des affaires sociales a appelé dans le même communiqué tous les responsables des centres d’encadrement et d’orientation relevant du ministère à assurer le contrôle et le suivi nécessaire à même de préserver la dignité des résidents.

À noter, que le ministère n’a pas dévoilé la nature des manquements et défaillances qui sont à l’origine de ces décisions et l’agence TAP n’a pas pu obtenir de plus amples précisions sur cette question.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire