La transition saisonnière hivernale prépare le terrain à la propagation des virus. Parmi les maladies les plus répandues, durant la période présente, figure l’angine virale. Il s’agit d’une inflammation de la gorge qui peut, néanmoins, être d’origine virale ou bactérienne. Toutefois, sa forme virale s’avère être la plus prépondérante.

Des maux de gorge, des douleurs lors de la déglutition de la nourriture, des liquides et même de la salive, des ganglions gonflés, douloureux au toucher, des amygdales gonflées qui présentent un aspect rouge—dans le cas d’une angine rouge—ou blanc—dans le cas d’une angine blanche. La fièvre peut faire partie des symptômes de l’angine virale mais pas nécessairement. Elle est modérée et ne dépassant pas les 38°C dans la majorité des cas. Cependant, elle peut être parfois élevée et s’accompagne ainsi de frissons.

Virale ou bactérienne ? Blanche ou rouge ?

Il est évidemment difficile pour le malade de faire la distinction entre une angine virale et une angine bactérienne. Seul le médecin ORL parvient à percer ce mystère en recourant au test dit « Streptotest ». Il s’agit d’effectuer un prélèvement sur les amygdales et de l’analyser ipso facto pour savoir s’il s’agit d’une origine virale ou bactérienne. Si l’angine est bactérienne, le médecin prescrit un antibiotique approprié au traitement de l’infection. Encore faut-il préciser que la différence entre une angine blanche et une angine rouge réside, uniquement, dans la couleur que prennent les amygdales durant l’inflammation, notamment rouge ou blanchâtre. Quant à l’angine de Vincent, elle fait partie des angines  bactériennes sauf que celle-ci est localisée, uniquement, sur un côté de la gorge. On parle même dans ce cas d’angine ulcéreuse.

Amygdalectomie

Il est bon à savoir que les symptômes de l’angine ne perdurent pas plus de dix jours tout au plus. Toutefois, certaines personnes, notamment les enfants, risquent de souffrir d’angine à répétition. Dans ce cas, le médecin spécialiste peut opter pour un traitement chirurgical radical qu’est l’amygdalectomie ou l’ablation des amygdales. L’objectif étant d’enlever les amygdales qui sont souvent des niches de virus et de bactéries surtout chez l’enfant.

Par ailleurs, le traitement de l’angine virale reste symptomatique. Il a pour finalité de réduire les désagréments dans l’attente du rétablissement. Quant au traitement préconisé pour l’angine d’origine bactérienne, il inclut nécessairement un antibiotique adapté à cet effet.

Apaiser les désagréments dus à l’angine

Il est possible pour toute personne souffrant de maux de gorge de s’empresser de prendre du paracétamol pour faire baisser la fièvre—en cas de fièvre évidemment—et pour atténuer les douleurs et les courbatures. Les collutoires ou pastilles pour la gorge sont recommandés pour réduire les maux de gorge.   

Encore faut-il opter pour des gestes salutaires à même de contribuer au soulagement des inconforts. Aussi, est-il recommandé d’opter pour des aliments liquides et mous, froids ou tièdes. Il convient aussi d’éviter les plats relevés ou piquants. Les spécialistes recommandent de bien s’hydrater en cas de fièvre, de faire du gargarisme à l’eau salée et de boire des tisanes tièdes au miel pour apaiser les maux de gorge. Attention : il ne faut pas prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens car ils risquent, dans bien des cas, d’empirer l’état de santé de la personne souffrant d’une angine.

Eviter la contagion

L’angine virale est contagieuse car le virus se propage dans l’air et passe d’une personne à une autre. Pour éviter la contagion, il est recommandé de se laver fréquemment les mains, d’éviter de se toucher le visage lorsque les mains ne sont pas lavées ou désinfectées. Il est conseillé de tousser ou d’éternuer dans le pli du coude ou dans un mouchoir jetable. Il faut penser aussi à éviter le contact direct avec les personnes malades.   

*Source : www.qare.fr

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire