La présence des compétences tunisiennes constitue une fierté pour la nation. Souhir Hamrouni est l’une des entrepreneurs ayant réussi à développer sa propre société, «Energy Group».


Souhir Hamrouni, 28 ans, fondatrice et gérante de la société « Energy Group », a décroché son baccalauréat en sciences techniques en 2011, avec mention très bien, puis elle s’est orientée vers la branche de l’électricité industrielle. Tout au long de sa carrière professionnelle, elle a effectué plusieurs stages, au sein de la SNT, Sncft, Tunisair, Steg, et Agil. Son projet de fin d’études a été focalisé dans le domaine des énergies renouvelables et plus spécialement dans le photovoltaïque. Elle a été convoquée par un bureau d’études spécialisé dans le domaine de câblage des armoires électriques; après un certain temps, elle a travaillé dans le domaine des énergies renouvelables, en tant que technico-commerciale photovoltaïque avec la société TSS (Tunisie Système Solaire). Bien qu’elle n’ait pas été très enthousiaste à l’idée d’intégrer le monde de la commercialisation, car elle croyait avoir des problèmes de communication avec les clients, elle a découvert ensuite qu’elle avait de grands atouts dans ce domaine. Elle a avancé avec cette société en tant que responsable technico-commerciale, mais elle était toujours insatisfaite.

Un parcours riche

Elle a décidé de travailler, par la suite, dans une grande boîte en tant que responsable commerciale de la première usine de fabrication de panneaux solaires. Après avoir acquis une certaine expérience, en 2017, elle a décidé de quitter et aller ouvrir sa propre boîte.  Actuellement, elle est la responsable commerciale et technique et elle s’occupe de plusieurs tâches à la fois : développer et gérer le portefeuille clients, prospecter une clientèle ciblée d’entreprises ou de particuliers, réaliser les objectifs prédéfinis en chiffres d’affaires sur l’activité photovoltaïque, comprendre et analyser les besoins et proposer les solutions adaptées, établir l’offre commerciale et financière, conduire le processus de prise de commande et faire les études techniques…

« Selon mon parcours professionnel, être une cheffe de chantier est l’expérience qui m’a fait le plus vibrer. Le chef de chantier a un métier qui est loin d’être répétitif. Chaque chantier est une aventure. Chaque journée de travail apporte de nouvelles tâches à réaliser. C’est un métier particulièrement responsabilisant. Le chef de chantier est en charge de la bonne avancée du chantier », souligne Hamrouni. Être à la tête d’une entreprise, qu’elle soit la sienne ou pas, représente un formidable défi d’un point de vue personnel et professionnel, déclare-t-telle. La disponibilité est pour elle le mot d’ordre. « Un chef d’entreprise se doit d’être disponible à tout moment, que ce soit pour ses clients, ses employés ou collaborateurs. Son emploi du temps est très  chargé, que ce soit au sein de l’entreprise ou à l’extérieur, car il est appelé à effectuer de nombreux déplacements. C’est une profession qui peut générer du stress. Mais il est important de savoir le maîtriser», avoue Souhir Hamrouni. Elle continue: «Un chef d’entreprise doit également posséder des qualités au niveau de la communication. En outre, il doit avoir un bagage dans tous les aspects techniques de son entreprise, ainsi que des connaissances en gestion, comptabilité et marketing afin de pouvoir prendre des décisions dans tous les domaines et pour toutes les étapes de son travail ».

Connaître toutes les ficelles

Hamrouni explique, par ailleurs, qu’un entretien de vente se prépare en amont. « Il n’est pas question d’improviser. Rares seront ceux qui repartiront avec une commande en adoptant un tel comportement. En effet, il est primordial de bien connaître son sujet, son client, ses concurrents… pour espérer remporter rapidement une vente. Être à l’écoute de son interlocuteur est essentiel pour comprendre ses besoins et devancer ses exigences afin de pouvoir adapter son offre. Il faudra également savoir répondre aux objections et bien négocier pour enfin déclencher une vente. Pour fidéliser le client, un suivi régulier sera ensuite indispensable… ».

La jeune entrepreneuse ajoute : «Ce que j’ai appris du domaine de la vente est le fait de savoir bien se présenter en un minimum de temps. C’est indispensable pour interpeller l’interlocuteur et capter rapidement son attention, car le temps du client est précieux. Il faut aussi  adapter votre entrée en matière en fonction du client-prospect pour susciter son intérêt. Lui inspirer confiance avec un discours rassurant est indispensable pour nos affaires. Aussi, pour améliorer notre action commerciale, il est préférable d’organiser des formations sur de nouvelles méthodes commerciales, comme le «social selling» ou la prospection et la vente via les réseaux sociaux. Il est, également, nécessaire de suivre des formations dans le développement personnel pour gagner sa confiance en soi sur le terrain ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire