Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Moez Belhassine s’est entretenu, mardi après-midi, par visioconférence, avec le président de la Fédération algérienne des Associations des Agences de Tourisme et de Voyages (FNAT) Hassen Kaddache et le président du Syndicat algérien des agences de tourisme (SNAT), Saïd Boukhelifa sur la relance du secteur touristique après la pandémie du Covid-19.

Cet entretien a permis d’examiner les moyens à même de garantir le retour des touristes algériens en Tunisie, dans les plus brefs délais et les meilleures conditions.

« Les différents passages frontaliers ont été modernisés pour faciliter les procédures d’entrée des touristes algériens et toutes les mesures préventives et logistiques sont mises en place pour garantir l’accueil des touristes algériens dans les meilleurs conditions », a fait savoir Balhassine, soulignant la solidité des relations entre les deux pays.

Les deux responsables algériens ont, de leur côté, souligné leur attachement à renforcer les voyages touristiques vers la Tunisie, qui constitue l’une des destinations privilégiées des Algériens.

La Tunisie était, avant la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, la destination touristique privilégiée des Algériens qui s’y rendaient en masse durant la période estivale.
En raison de la pandémie du coronavirus, le trafic aérien a été suspendu entre les deux pays pendant quatorze mois. Les vols entre Tunis et Alger ont repris le 1er juin dernier, à raison d’un vol par semaine dans un premier temps, assurés par Tunisair et Air Algérie. Mais, le nombre des vol Alger-Tunis, a été récemment augmenté à trois vols par semaine.

Désormais, six vols hebdomadaires sont au programme, trois opérés par Tunisair et trois autres par Air Algérie. La frontière terrestre entre les deux pays est toujours fermée depuis le mois de mars 2020, date de l’instauration des mesures pour endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19 en Algérie.

Ces mesures ont fait perdre au tourisme tunisien un nombre considérable de visiteurs algériens. Déjà, le nombre de touristes libyens et algériens a baissé, au premier semestre de 2020, de 56% par rapport à la même période en 2019, selon l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT). La Tunisie avait accueilli près de 5 millions de touristes en provenance de l’Algérie et de la Libye en 2020.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire