Près de 28 entreprises tunisiennes des filières de la grenade, de la figue de barbarie, des dérivés de dattes et des tomates séchées vont bénéficier d’un programme de formation et d’accompagnement pour le développement des activités liées à l’exportation.

Cette action, qui vise à contribuer à la promotion des produits typiquement tunisiens relativement moins connus sur les marchés internationaux, est le fruit d’un nouveau partenariat qui vient d’être établi entre le projet  » Tunisia JOBS » financé par USAID, (l’Agence des États-Unis pour le développement international) et le projet d’Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir (PAMPAT 2).

Ce programme est financé par le Secrétariat d’État à l’Économie Suisse (SECO) et mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) en étroite collaboration avec les Ministères de l’Économie, de l’Agriculture et de l’Industrie,

Ce partenariat prévoit, également, l’organisation de rencontres bilatérales (B2B) et le suivi pour aboutir à la concrétisation de contrats commerciaux avec des acheteurs potentiels sur différents marchés cible.

Ces sociétés sélectionnées représentent environ 20 % du nombre total d’entreprises de transformation qui opèrent dans ces quatre filières ciblées en Tunisie et garantissent un millier de salariés permanents et saisonniers.

Le management des deux projets a mis l’accent sur l’importance de cette collaboration entre Tunisia Jobs et PAMPAT 2 pour réussir à doter un nombre significatif d’entreprises tunisiennes de produits de terroir d’avantages compétitifs leur permettant de conclure des contrats et de mieux commercialiser leurs produits sur les marchés cibles qui ont été préalablement identifiés.

En effet, pour pouvoir lancer cette assistance pointue au profit des entreprises, des études de marchés relatives aux quatre filières ont été réalisées préalablement. Celles-ci ont permis d’identifier d’un côté les produits tunisiens qui présentent un potentiel à l’exportation et de l’autre côté les marchés les plus demandeurs.

Ainsi, plusieurs produits ont été retenus dans chacune des filières à savoir la pâte de dattes, le sirop de dattes, la poudre de dattes, les tomates séchées en vrac ou conditionnées à l’huile d’olive, la poudre de pépins de figue de barbarie, la poudre de raquette du cactus, la pulpe de figue de barbarie ainsi que la grenade fraîche, le jus de grenade et le sirop de grenade.

Selon les résultats des études, ces produits présentent un fort potentiel de commercialisation aux États-Unis, en Europe, en Russie et aux pays du Golfe.

 » La demande pour les produits de terroir tunisiens existe bel et bien, mais elle ne pourra être saisie que si ce secteur s’oriente vers la qualité, la diversification, le marketing et la recherche de nouvelles niches de marchés. C’est pour cela que toutes les entreprises bénéficiaires de ce programme d’appui pour l’accès aux marchés internationaux ont été sélectionnées sur la base de leur potentiel à l’exportation et leur volonté de faire évoluer leur business, d’investir et de créer de nouvelles opportunités d’emplois  » a indiqué la même source.

Et de préciser que la qualité organoleptique des produits proposés par les entreprises constitue également un argument commercial indéniable. Ainsi un quart des sociétés sélectionnées ont gagné des médailles à la 3e édition du Concours Tunisien des Produits du Terroir qui vise à promouvoir l’image de marque des produits de terroir aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger et à valoriser le savoir-faire traditionnel des différentes régions de la Tunisie.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire