Le bateau de tourisme de croisière « Spirit of Discovery » a accosté, mercredi matin, au port de la Goulette avec à son bord 724 touristes. Une première après une absence de trois ans, a indiqué le ministre du Tourisme et de l’artisanat, Mohamed Moez Belhassen, dans une déclaration aux médias, suite à l’arrivée du navire.

Le ministre a précisé que ces touristes sont en majorité des anglais, avec quelques autres nationalités notamment des français, des allemands et des espagnoles. Il a souligné l’importance du retour des croisières pour le tourisme tunisien, mais également pour d’autres secteurs comme le transport, l’artisanat et la culture, d’autant plus que le tourisme de croisière est généralement connu pour la bonne capacité de dépenses des excursionnistes et l’intérêt particulier qu’ils accordent aux aspects culturels et à l’artisanat.

Il a ajouté qu’un programme d’excursions a été élaboré pour ces touristes, dans la Médina de Tunis, Kairouan, Sousse et la banlieue nord de la capitale.

Le ministre a fait savoir qu’une deuxième croisière est attendue en avril 2022 et que 40 croisières sont prévues pour toute l’année 2022.

Soulignant que le retour de l’activité des croisières est le fruit d’un effort conjugué de plusieurs corps de métiers notamment le tourisme, la douane, le transport, l’environnement, le ministre a formulé l’espoir de voir le rythme de cette activité se développer pour se rapprocher progressivement de celui de 2010, année ayant connu l’arrivée en Tunisie d’un million de touristes de croisière.

Il a estimé que pour ce faire, un grand travail est nécessaire sur le plan environnemental et en termes de qualité des circuits touristiques.

Le ministre a par ailleurs, fait état d’une amélioration des indicateurs touristiques par rapport à 2021, soulignant cependant que le rythme de l’activité touristique reste loin de celui de 2019. Il a à ce titre, indiqué que l’objectif de 2022 est de réaliser 50 à 60 % des réalisations de 2019.

S’agissant des répercussions éventuelles de la crise russo-ukrainienne sur le secteur touristique, le ministre a indiqué qu’on ne peut parler de tourisme quand il s’agit de guerre, formulant l’espoir d’un retour rapide à la paix. Et de relever que cette guerre aura certainement des répercussions sur les différents secteurs économiques.

De son côté, Sami Debbiche, directeur général de Goulette Shipping Cruise (GSC), société organisatrice de cette croisière, a indiqué que la croisière d’aujourd’hui marque le retour de l’activité des croisières après 7 années d’absence, depuis les attentats de 2015, hormis une unique croisière qui a eu lieu en 2019.

Il a précisé que  » 724 touristes et 500 membres de l’équipage du navire sont arrivés aujourd’hui en Tunisie en provenance d’Angleterre, et que 400 touristes parmi eux sont partis pour des excursions à Sousse, Kairouan, la Médina et Sidi Bousaid avant de quitter la Tunisie vers l’Espagne aujourd’hui vers 17h « .

Rappelant que l’année 2010 était une année référence en termes de croisières transitant par la Tunisie avec 400 croisières et un million de croisiéristes, le responsable a formulé l’espoir de voir l’activité des croisières se rétablir progressivement, après les années covid-19.

Il a de son côté déclaré que la prochaine croisière est attendue au mois d’avril et qu’il y aura après une croisière chaque semaine pour clôturer l’année 2022 avec 40 croisières.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire