Le parti Ettakatol appelé à l’organisation d’un dialogue national rassembleur et des élections anticipées pour éviter au pays un scénario catastrophe.

Le parti estime que le retard pris dans l’organisation d’un dialogue national en raison de l’intransigeance du président de la République et l’opiniâtreté de la coalition parlementaire, avant le 25 juillet, a conduit à l’approfondissement de la crise et à l’exacerbation des conflits entre les pouvoirs en place.

Pour Ettakatol, le dialogue devrait rassembler les différentes parties et sensibilités politiques et préparer le terrain à l’organisation d’élections présidentielle et législatives dans les plus brefs délais.

Ettakatol met en garde contre l’effondrement de l’État.

Par ailleurs, le parti a critiqué les déclarations du président Kaïs Saïed sur « l’exclusion des députés » des prochaines échéances électorales. Tout changement apporté à la loi électorale ou autres textes approfondirait la crise et menacerait l’existence même de l’État, lit-on dans une déclaration du parti publiée, jeudi soir, à l’issue de la réunion de son bureau politique.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire