Lorsqu’on s’aime, on s’enlace quand il fait froid et on s’accroche l’un à l’autre quand la tempête gronde. On se promet fidélité et assistance mutuelle. Mais pour des centaines de couples Franco-Tunisiens, l’amour ne suffit pas à les réunir. Quand l’administration française s’en mêle, elle s’oppose à l’union de deux êtres, par un simple refus du visa au conjoint Tunisien. Pour ces couples séparés malgré eux, un droit fondamental est bafoué

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Zakaria BEN MLOUKA

    18/07/2022 à 06:52

    La souveraineté populaire et la dignité du citoyen tunisien imposent aux politiques de procéder à la réciprocité des visas entre la Tunisie et l’U.E. (la France en particulier). Les échanges commerciaux ne peuvent être avancés pour prétexter le refus de l’imposition de visas aux Français, la balance commercial est très nettement en leur faveur !

    Répondre

Laisser un commentaire