Accueil Karim Ben Said

Karim Ben Said

Equipe de rédaction, La Presse de Tunisie

Articles par Karim Ben Said

Médias et pluralisme: Attention aux dérives 

Le dernier bastion de la liberté acquise au lendemain du soulèvement de 2011 ne doit pas tomber otage de la pensée unique. Alors que l’opinion publique est suspendue aux lèvres du Président de la République qui devrait, en toute logique, s’exprimer dans les prochains jours voire dans les heures qui viennent pour donner le cap politique, beaucoup commencent à s’inquiéter …

Scène politique post-25 juillet : Un chef de gouvernement, pour quoi faire ?

Les partis politiques, les organisations nationales et internationales ainsi que les chancelleries étrangères urgent le locataire de Carthage à nommer le plus rapidement possible un gouvernement. Quelles sont leurs attentes ? Et quels dossiers visent-ils en premier ? Depuis le 25 juillet dernier, il tient seul la barre du bateau Tunisie le commandant Kaïs Saïed et ses matelots obéissent à ses injonctions …

Analyse | Absent des sphères du pouvoir: Ennahdha s’impose sur l’agenda médiatique

Il y a un peu plus d’un mois, par une décision controversée du Chef de l’Etat, le parti Ennahdha se trouve relégué au second plan de la vie politique. Les Tunisiens, qui s’étaient habitués depuis 10 ans à l’omniprésence du parti islamo-civil, semblent s’être rapidement habitués à son absence autant du paysage que des sphères du pouvoir. Dans ce contexte …

Pour que l’information ne cède pas la place aux Fake News : Il est grand temps que la Présidence s’ouvre aux journalistes

Quelles que soient les nobles intentions du Chef de l’Etat, les journalistes doivent en être les partenaires. Des partenaires qui n’ont pas pour vocation d’applaudir mais de rendre compte de la réalité. Si les journalistes font preuve d’énormément de professionnalisme dans le traitement de l’information depuis le 25 juillet, ils ont également refusé et refuseront toujours de s’immiscer en politique. …

Pass sanitaire : Une exigence de santé publique ou une restriction des libertés ?

Il semble que le débat soit en passe d’être tranché par les autorités politiques et sanitaires. Plusieurs déclarations concordantes indiquent que la Tunisie se dirige vers l’établissement d’un pass sanitaire obligatoire. Les Tunisiens seraient dès lors contraints de montrer patte blanche pour pouvoir bénéficier, un droit d’accès aux espaces publics. Le QR code de la vaccination deviendrait un outil de distinction, …

Communication opaque: Un peu plus de transparence, Monsieur le Président 

Nous avons besoin de savoir, de comprendre, d’avoir entre les mains les preuves irréfutables de la culpabilité des uns et des autres. Ce n’est pas une question d’émotions ! Interpeller quelqu’un ou l’assigner à résidence surveillée ne fait absolument pas de lui un coupable, même si nous en avons parfois l’intime conviction. Le Président Kaïs Saïed détient les pleins pouvoirs …

Agriculture : Qui gangrène le secteur ?

• « Les agriculteurs tunisiens ne reçoivent que 40% des fourrages qui leur sont destinés. Le reste serait détourné dans de sombres circuits et atterrit dans les meuneries. Evidemment, tout cela avec une forte odeur de pots-de-vin ». • « Des camions entiers remplis de fourrages, en route vers les éleveurs, sont détournés, moyennant des prix supérieurs au prix d’achat pour les …

Contrebande et blanchiment d’argent : L’étau se resserre autour des capos

« Nous sommes devenus une plateforme africaine de passage pour le trafic d’or, de drogue et d’argent et, forcément, ce trafic génère un trafic parallèle en Tunisie », souligne l’expert et universitaire Maher Gaïda. Nous le savions depuis déjà une dizaine d’années, le volume d’argent sale qui ne transite par aucun circuit bancaire est énorme. Le marché de change au …

Les investisseurs attendent un peu plus que des déclarations d’intention : Le patronat dans l’expectative

«L’urgence est de rétablir la confiance et d’entamer la mise en œuvre des grandes réformes que le monde économique réclame depuis plusieurs années» Avant le 25 juillet, les économistes, les investisseurs étrangers et les hommes d’affaires tunisiens fustigeaient un climat des affaires délétère, marqué, selon eux, par l’insuffisance du soutien de l’Etat, un code d’investissement rigide, des lois votées et …

Vingt et un jours que le palais du Bardo est fermé: La Tunisie suspendue à la parole présidentielle

Suspendre la Constitution de 2014 au profit d’une sorte de légitimité populaire pourrait néanmoins être dangereux pour la suite de l’histoire. Cela risquerait de vouloir dire qu’au gré des équilibres des pouvoirs et des forces en présence, chaque gagnant de chaque époque pourrait aisément renverser la table. Vingt et un jours se sont écoulés depuis la décision du locataire de …

123...27Page 1 De 27

Editorial

Edition Papier

Nécrologie

La Presse Magazine