Naufrage du navire marchand : Un plan d’intervention pour éviter le pire

« La situation est sous contrôle. Nous n’avons enregistré jusqu’à présent aucune fuite d’hydrocarbures », ont tenu à rassurer, samedi, les ministres du Transport, Rabii Majidi, et la ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui, dans une déclaration conjointe à la presse.

Les deux ministres dépêchés à Gabès, après le naufrage du tanker guinéen XELO, chargé de 750 tonnes de gasoil, au large de Gabès, ont tenu à dire que toutes les mesures ont été prises afin d’éviter une pollution marine au golfe de Gabès.

La Tunisie dispose de tous les moyens humains et matériels nécessaires pour limiter les dégât de cet accident sur l’environnement, ont-t-ils encore souligné.

Selon le ministre de transport, la priorité, hier soir (vendredi 15 avril 2022) était de sauver l’équipage du navire, composé de 7 personnes, « ce qui a été fait avec succès, malgré les conditions météorologiques difficiles ».

« Les interventions vont se poursuivre et seront concentrées sur l’examen du site de l’accident et du navire pour éviter les fuites de Gasoil dans la mer. Ensuite des actions seront menées pour pomper et aspirer les hydrocarbures infiltrés et après retirer le navire coulé des eaux », explique le ministre du Transport.

Pour sa part, la ministre de l’Environnement a indiqué que son département coordonne avec les différentes parties concernées dans le cadre du Plan national d’intervention d’urgence.

Une réunion à distance du Comité régional de lutte contre les catastrophes au gouvernorat de Gabès a été tenue, samedi, en présence des deux ministres et des membres du Comité national d’intervention d’urgence et de la lutte contre la pollution maritime.

Une équipe de plongeurs de la Marine nationale sera mobilisée, ce soir, pour examiner l’état du navire et effectuer les interventions nécessaires, afin d’éviter une catastrophe environnementale, a-t-on indiqué lors de cette réunion.

Laisser un commentaire