Aucune augmentation des prix des médicaments n’est programmée, a affirmé mercredi Ali Bsila, président du conseil national de l’ordre des pharmaciens de Tunisie (CNOPT).

Dans une déclaration à la TAP, Bsila a précisé que la hausse des prix des matières premières utilisées dans la fabrication des médicaments et la dépréciation du dinar tunisien forment des facteurs qui vont impacter le marché des médicaments et le coût de la production donnant lieu à une forte probabilité d’une hausse des prix.

S’agissant du manque de certains médicaments, Bsila a indiqué que la perturbation en matière d’approvisionnement s’explique essentiellement par les problèmes enregistrés au niveau de la pharmacie centrale en relation avec le paiement de ses dettes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire