« La Tunisie est fin prête à accueillir le 18ème Sommet de la Francophonie », qui aura lieu les 19 et 20 novembre prochain à l’île de Djerba, a annoncé le directeur de la diplomatie publique et de l’information au ministère des Affaires Étrangères et coordinateur du Sommet de la Francophonie, Mohamed Trabelsi.

Lors d’une conférence de presse organisée à Djerba (Gouvernorat de Médenine), Trabelsi a indiqué que la Tunisie a établi tous les facteurs pour réussir ce rendez-vous qui coïncide avec la célébration du cinquantième anniversaire de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et a préparé les meilleures conditions pour accueillir les invités du Sommet parmi les chefs d’États et de gouvernements, les ministres, les hommes d’affaires, les représentants de la société civile et des médias.

Il a dans ce sens fait part de l’avancement à hauteur de 90% des préparatifs du Sommet dans son volet logistique, à travers notamment l’aménagement des sites et espaces qui accueilleront les travaux du sommet et les manifestations parallèles. Parmi ces espaces, figurent en particulier le théâtre en plein air à Houmet Souk où se déroulera la cérémonie d’inauguration du sommet ainsi que la zone « Découvre Djerba » où prendront place les activités du village francophone.

D’après la même source, 62 kilomètres de routes, de carrefours, trottoirs et sites archéologiques ont été réaménagés, outre l’élaboration d’un plan de renforcement sécuritaire et sanitaire au niveau de l’île.

Également, un hôpital de campagne et un centre médiatique qui accueillera près de 700 professionnels de la presse dans le monde, seront mis en place à l’occasion du sommet.

Le responsable a encore souligné que le Sommet de Djerba, qui se tiendra en présence des chefs d’État et de gouvernement des 88 pays membres de l’OIF, « marquera une balise importante pour façonner l’avenir de l’Organisation et renforcer ses activités, d’autant qu’il sera couronné par la « Déclaration de Djerba », a-t-il noté.

Le Sommet de Djerba, placé sous le thème « La communication en contexte de diversité, le numérique comme tributaire du développement et de la solidarité dans l’espace francophone », connaîtra également l’élaboration d’un programme de travail commun qui consolidera la contribution effective de la numérisation dans le développement et la solidarité au sein de l’espace francophone, a-t-il affirmé.

Rappelons qu’une délégation du comité de pilotage de l’OIF s’est rendue cette semaine à l’île de Djerba pour suivre les derniers préparatifs avant l’accueil du Sommet de la Francophonie.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire