Des romanciers, des éditeurs et des passionnés du livre se sont rassemblés samedi soir au Théâtre Municipal de Tunis dans le cadre de la cérémonie de remise des Prix littéraires de la 26ème édition du Comar d’Or auxquels ont concouru 17 romans en langue française et 30 en langue arabe (selon les derniers communiqués sur le site Comar).

Les vainqueurs du Comar d’Or 2022 dans les deux langues sont Emna Belhaj Yahia pour son roman en français « En pays assoiffé » et en ex aequo pour ce qui est du roman arabe de Mohamed Fattoumi « Al Asswya » et Abdejelil Dayekhi pour son roman « La Cobanta ».

La cérémonie a eu lieu en présence de la ministre des affaires culturelles Hayet Guettat Guermazi et a été ponctuée par un beau concert de l’Orchestre Symphonique de Carthage dirigé par le maestro Hafedh Makni.

Le jury en langue arabe a réuni 5 noms: Mohamed El Kadhi, Neziha Khlifi, Hafidha Kara Bibene, Mohamed Issa Moaddeb et Fethi Nasri.

Quant au jury en langue française il a été composé de : Ridha Kefi, Mokhtar Sahnoun, Sonia Zlitni Fitouri, Monia Moakhar Kallel et Raouf Seddik.

Ci-après le palmarès complet annoncé lors de la cérémonie :

Comar d’Or 2022
-« En pays assoiffé » d’Emna Belhaj Yahia
-« Al Asswya » de Mohamed Fattoumi (arabe)
– » La Cobanta » de Abdejelil Dayekhi ( arabe)

Prix découverte 2022
-« La Battante » de Lamine Kallel (français)
-« Le Carnaval des trois singes » de Walid Ahmed Ferchichi (arabe)

Prix spécial du jury 2022
-« Nasrimé, d’Istanbul à Tunis » de Mélika Golcem Ben Redjeb (français)
-« Moukaab Robik » de Salma Elyengui (arabe)

En créant l’événement avec l’institution de ses prix littéraires, la COMAR (Compagnie méditerranéenne d’assurances et de réassurances) a voulu que cette initiative soit une véritable fête du livre tunisien pour couronner une série d’actions menées par la COMAR dans le domaine socioculturel : soutien à la production cinématographique, animation culturelle au sein de l’entreprise… concrétisant ainsi son choix de se vouloir entreprise citoyenne.

La vocation des prix COMAR d’Or est de soutenir la vie littéraire dans le pays par la récompense des meilleures créations romanesques produites entre le 1er avril de l’année en cours et le 31 mars de l’année suivante grâce au travail des jurys composés de spécialistes du domaine : universitaires, journalistes…etc.

Placées sous le patronage du Ministère des affaires culturelles, les cérémonies de remise des prix de toutes les sessions se sont déroulées dans le prestigieux cadre du Théâtre municipal de Tunis.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire