La Commission européenne, au nom de l’UE, a versé, mercredi, 300 millions d’assistance macro-financière (AMF) à la Tunisie.

Il s’agit du deuxième et dernier versement au titre du programme d’AMF, approuvé en faveur de la Tunisie dans le contexte de la COVID-19, afin d’atténuer les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus et renforcer la stabilité macroéconomique, a fait savoir l’Union Européenne.

La première tranche, d’un montant de 300 millions d’euros, a été versée en juin 2021, après la ratification par le Parlement tunisien, de l’accord sur l’assistance macrofinancière. Au total, 600 millions d’euros de prêts ont été décaissés au titre de ce programme d’aide d’urgence au cours de l’année écoulée.

La même source a indiqué que la Tunisie est le neuvième pays pour lequel le programme d’AMF dans le contexte de la COVID-19 est achevé, sur les dix partenaires de l’élargissement et du voisinage ayant bénéficié du paquet d’AMF d’urgence de 3 milliards d’euros dans le contexte de la pandémie.

Ces fonds d’urgence sont octroyés à la Tunisie sous la forme de prêts à long terme. Ils contribueront à alléger la situation de la balance des paiements et du budget de la Tunisie, tout en soutenant la mise en œuvre de réformes économiques essentielles.

Il s’agit notamment de mesures adoptées pour améliorer la viabilité des finances publiques et de la réforme du secteur public, renforcer les mécanismes de protection sociale du pays, favoriser la modernisation et la réforme des entreprises publiques et promouvoir l’investissement privé en améliorant le climat des affaires.

L’assistance macrofinancière (AMF), qui s’inscrit dans le cadre plus large de l’engagement de l’Union auprès de ses voisins, est conçue comme un instrument exceptionnel de réaction aux crises. Elle est mise à la disposition de pays voisins de l’Union confrontés à de graves problèmes de balance des paiements.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire