Lancement de la plateforme digitale de la bibliothèque nationale : Pour la souveraineté numérique de la Tunisie

La plateforme numérique de la Bibliothèque nationale vient d’être lancée  (www.bibliotheque.nat.tn). Le patrimoine écrit est enfin numérisé et au service du public. Un projet d’une grande envergure et d’une importance capitale pour les recherches en Tunisie.   

Il s’agit d’une plateforme numérique qui réunit tous les documents historiques tunisiens.  Une plateforme pour « contribuer à l’instauration de la souveraineté numérique et à la valorisation du patrimoine tunisien écrit ». Une plateforme d’une grande valeur ajoutée et qui ne constitue pas seulement un acquis pour la Bibliothèque nationale, mais aussi un pas vers la démocratisation du Savoir et de l’Histoire.  Désormais, le chercheur ne mettra plus une dizaine d’années à faire des recherches pour finir sa thèse … Ce temps peut être réduit à trois ans grâce à cet outil numérique  qui a nécessité quatre ans de travail. Un projet réalisé par le ministère des Affaires culturelles et la Bibliothèque nationale avec le partenariat de Beit Al Hikma et du groupe Archimède.

Lors d’une cérémonie qui eu lieu dimanche à la Bibliothèque nationale , la ministre des Affaires culturelles,  Hayet Guetat Guermazi, a annoncé le lancement de la plateforme numérique de la Bibliothèque nationale, qui vise principalement à faire découvrir la richesse de la documentation  de cette institution et à proposer des contenus alternatifs permettant de conserver les documents originaux et de les rendre accessibles au public, tout en tenant compte du respect des droits d’auteur et des droits voisins. Elle a expliqué que cette plateforme contribuera directement à créer un dynamisme économique autour des industries culturelles et créatives et fournira un pourcentage élevé d’emplois en permettant l’investissement dans le secteur culturel dans les régions et permettant aux porteurs de ces initiatives de se former, d’accompagner et d’œuvrer à la mise en place d’un centre national de numérisation à la Bibliothèque nationale pour traiter les documents familiaux et confidentiels.

Dr  Hayet Guetat Guermazi  a souligné que le premier pari, en lançant cette plateforme, est de préserver, faire connaître et valoriser le patrimoine culturel tunisien, asseoir la démocratie de la culture et transmettre le savoir, d’autant plus que la Bibliothèque nationale, outre sa contribution à la recherche scientifique, universitaire et académique, joue un rôle-clé dans la préservation de la mémoire collective et la documentation de notre patrimoine commun.

Dr Raja Ben Slama, directrice générale de la bibliothèque nationale, a rappelé l’historique de cette institution fondée en 1885 et qui contient aujourd’hui 2 millions de livres, 16 .000 périodiques et 24.000 manuscrits (40. 000 titres) . Elle a souligné  que la numérisation de ces documents  et la modernisation des méthodes de travail contribueraient à la consolidation du principe de la décentralisation culturelle   et la mise à disposition de bases de données et de ressources qui aident à la recherche scientifique et à la préservation des  documents menacés de dégradation, notamment les périodiques tunisiens dont une partie date du XIXe siècle . Elle a ajouté que cette plateforme, outre son rôle de valorisation du patrimoine tunisien, offre un espace  aux jeunes et aux enfants pour qu’ils découvrent ce  précieux patrimoine.

La plateforme ( www.bibliotheque.nat.tn) comprend un système d’information documentaire multilingue pour le traitement des collections. Ce système contient plus de 500.000 notices de différents documents (livres, périodiques, manuscrits…) et 10.000 documents numérisés, et un portail documentaire de diffusion et de recherche du contenu et des ressources de la bibliothèque en ligne ainsi que les ressources fédérées et agrégées.

Le portail fournit quatre sous-portails interconnectés de manière structurée et systématique qui bénéficient tous d’un accès commun à la même base de données documentaire et numérique de manière transparente et unifiée.

Le portail propose également un accès à la plateforme du «Musée du Patrimoine Écrit (MPE)» de la Bibliothèque nationale et au projet «Ouïe Lire» (production de livres audio).

Laisser un commentaire