Par Hella LAHBIB

Une publication rendant compte d’une tragédie familiale a été massivement commentée et partagée ces derniers jours sur les réseaux sociaux. C’est l’histoire d’une famille qui vient de perdre son enfant dans des circonstances troubles. Mal en point avec une fièvre qui persiste, la fillette a été emmenée trois fois de suite à l’hôpital en moins de dix jours. Le diagnostic demeure inchangé ; « une simple poussée dentaire ».

Sauf que l’état du bébé, d’une année et quelque, ne cessait d’empirer. Transportée à l’hôpital de Sousse, l’équipe médicale, dès la première auscultation, regrette son transfert tardif, le pronostic vital étant engagé. Hélas, l’enfant rend l’âme quelques heures après.

Si ce genre d’accidents est malheureusement assez fréquent, a fortiori lorsqu’il s’agit d’enfants en bas âge, l’attitude de la femme médecin qui l’a ausculté trois fois, sans prendre la peine d’approfondir son examen, malgré l’insistance des parents, ni tenir compte de l’état de la petite malade qui se dégradait, pose plusieurs questions.

Or, les commentaires des internautes ont pris une direction, disons, plus spirituelle. Tous se sont montrés solidaires et attristés, conseillant, toutefois, au père d’accepter son sort, priant «que Dieu lui accorde Sa miséricorde» et qu’il retrouve sa fille, «cet ange, au paradis un autre jour».

La foi dans le deuil apporte, il est vrai, un certain apaisement et pourrait aider les proches ayant perdu un être cher à se reconstruire. N’empêche, il faudra faire toute la lumière sur ce drame.

Une enquête interne conduite par le ministère de la Santé s’impose. Et une instruction judiciaire, si besoin, devra déterminer les charges relevées contre la docteure. A-t-elle fait preuve de négligence ? Est-elle incompétente? Sommes-nous face à une erreur de diagnostic ayant entraîné la mort ?

C’est ce que laissent entendre les mots du père terrassé par la douleur et brisé par un sentiment d’injustice. Avant de retrouver sa fille au paradis, le père réclame des réponses sur terre. Il est en droit de les obtenir.

Charger plus d'articles
  • L’efficacité de l’action

    Aiguiser le sentiment identitaire a été pendant de longues décennies un filon porteur pour…
  • Classement et leçons

    De toutes les expériences dites du printemps arabe, la Tunisie était restée un point lumin…
  • Ces prisons qui détruisent

    Des rapports sont publiés depuis longtemps et de manière constante sur les prisons tunisie…
Charger plus par Hella Lahbib
  • Tirer profit de la plaisance

    La Tunisie, qui dispose de  1.300 km de côtes, n’arrive pas à promouvoir l’activité de pla…
  • Des partis dans le déni du réel

    Maintenant que le parti Afek Tounès a déposé, officiellement, vendredi 12 août, un recours…
  • Ils n’ont pas le droit !

    A travers ses différentes prises de position, les discours et l’apologie de ses principaux…
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire