L’expert international spécialisé en politique budgétaire auprès du Fonds Monétaire International (FMI), Patrick Petit , a réitéré l’engagement du fonds à appuyer la Tunisie en matière de réforme fiscale.

Lors d’une rencontre tenue, jeudi, avec la ministre des finances, Sihem Boughdiri Nemsia, il a mis l’accent sur la volonté exprimée par les différentes parties tunisiennes intervenantes de développer le système fiscal afin de booster le climat d’investissement, renforcer les ressources de l’État et améliorer le positionnement de la Tunisie sur la scène internationale en tant site attractif pour les investissements.

Au cours de son intervention, la ministre des finances a exprimé l’engagement de l’Etat tunisien de poursuivre la réforme du système fiscal, de mettre en place des mécanismes adéquats afin de simplifier le système fiscal et de concrétiser le principe de justice et élargir l’assiette.

Il s’agit, en outre, de moderniser l’administration fiscale et généraliser la numérisation des services destinés aux contribuables.

Elle a souligné, que toutes ces mesures aideront l’entretprise à accomplir son devoir fiscal avec la rapidité et l’efficacité requises et contribueront à améliorer les ressources propres de l’État, à améliorer le climat des affaires et à lutter contre l’évasion fiscale et l’économie parallèle.

À noter que l’expert international spécialisé en politique budgétaire auprès du FMI effectue une visite de travail à Tunis dans le cadre du programme de coopération technique entre la Tunisie et le FMI pour réformer le système fiscal lequel s’inscrit dans le cadre du programme de grandes réformes du gouvernement tunisien.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire