Le nombre de projets déclarés dans le secteur de l’industrie a atteint 1535 lors des six premiers mois de l’année 2022 contre 1730 projets durant la même période de l’année 2021, soit une baisse de 11.3%, d’après le dernier bulletin de conjoncture de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

Ces projets permettront, une fois réalisés, la création de 23495 postes d’emplois, contre 23331 postes d’emplois lors des six premiers mois de l’année 2021, soit une augmentation de 0.7%.
En général, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint 1041.7 MD, contre 1310.8MD, lors des six premiers mois de l’année 2021, enregistrant ainsi une baisse de 20.5 %.

Par secteur, des augmentations aux niveaux des investissements déclarés dans les secteurs des industries du textile et de l’habillement (+55.4%) et des industries du cuir et de la chaussure (+63.2%) ont été enregistrées durant le premier semestre de 2022.
En revanche les investissements déclarés dans les autres secteurs ont enregistré des diminutions par rapport à la même période de l’année 2022. Ces baisses concernent les industries agroalimentaires (-20.2%), les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre (-48.5%), les industries mécaniques et électroniques (-10.9%), les industries chimiques (-64.6%) et les industries diverses (-23.6%).

Toujours selon l’APII, 54% des investissements déclarés durant les six premiers mois 2022 sont exécutés dans le cadre d’extension et de renouvellement de matériel.
Les investissements déclarés dans le cadre des projets de création sont passés de 549.4 MD durant les six premiers mois 2021 à 484.0 MD lors des six premiers mois de l’année 2022, enregistrant ainsi une baisse de 11.9%.
Par régime, les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une baisse de 27.5% passant de 574.5 MD à 416.4 MD pendant les six premiers mois de l’année 2022. Idem, les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une baisse de 15.1%, en passant de 736.4 MD à 625.3 MD lors des six premiers mois de l’année 2022.

Ainsi, 60% des investissements déclarés lors des six premiers mois de l’année 2022 sont pour des projets non totalement exportateurs.
« La diminution des investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices est due essentiellement aux secteurs des industries agroalimentaires, des industries mécaniques et électroniques et des industries chimiques », explique l’APII.

Les investissements industriels à 100% étrangers et en partenariat sont passés de 582.3 MD durant les six premiers mois de l’année 2021 à 356.1 MD durant la même période de l’année 2022, enregistrant ainsi une baisse de 38.8%. Cette baisse résulte aussi bien de la baisse de 28.6% des investissements 100% étrangers que de la diminution de 58.7% enregistrée au niveau de l’investissement de partenariat.
Les six premiers mois de l’année 2022 ont été caractérisé, selon l’APII, par une baisse de 32.5% au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional avec 474.0 MD contre 702.2 MD durant la même période de l’année 2021.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire