Dans les transports, en général, et les trains de banlieue, en particulier, rares sont les contrôles, et une grande partie des usagers voyagent avec vergogne aux frais de la princesse. Il y en a même qui ont pris le pli et estiment que cela fait partie de l’ordre des choses. Aussi, quand il arrive qu’un contrôle inopiné soit opéré, on s’aperçoit avec stupeur que bien des voyageurs — auxquels on donnerait le Bon Dieu sans confession — sont des resquilleurs de bas étage  et, parmi eux (la parité étant respectée dans ce domaine), des dames et des demoiselles habillées à la dernière mode. Mais le plus paradoxal, c’est que ces énergumènes, bien qu’en infraction, ne veulent pas faire amende honorable et essaient de se justifier. Aberrant tout de même !

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire