L’ouverture des «Nuits du musée de Sousse»  a eu lieu avec un concert musical intitulé «Sarawen» de Riadh B.Amor, précédé d’une vidéo-mapping de Helmi Mahfoudhi et Ramzi Souani sur l’histoire de la fondation du musée de Sousse, et ce, en présence d’un public hétéroclite nombreux.

Le concert « Sarawen » est un spectacle de musique instrumentale de l’artiste violoniste Riadh B.Amor — enseignant universitaire à l’ISM de Sousse —, dans le genre «musiques du monde». Un concert qui puise également ses sources dans la musique savante tunisienne et orientale.

Les mélodies musicales sont essentiellement des compositions originales de l’artiste Riadh B.Amor, où prédomine la musique rythmique romantique et où s’entremêlent, avec harmonie, les notes musicales émanant du groupe musical dirigé savamment par le maestro Riadh B.Amor, un virtuose du violon. Le groupe a été applaudi à maintes reprises pour l’ingéniosité de la composition des mélodies et l’esprit créatif de ce virtuose. Le programme de la soirée dans sa seconde partie a également comporté des chansons prestigieuses de feu Mohamed Abdelwaheb qui ont été interprétées avec talent et fougue par le chanteur Mounir Troudi qui s’est distingué aussi par une voix originale à larges capacités, ainsi que par l’improvisation au cours des compositions musicales du spectacle. A noter que des musiciens chevronnés ont accompagné Riadh B. Amor lors de cette soirée, en exécutant des notes et des airs musicaux harmoniques. On cite, notamment, «Rafik Gharbi» (piano), Samir Soltani (batterie), Abdelaziz Chérif (guitare basse), Kaïs Hassen (guitare et luth) et, enfin, Mohamed Hatem Hmila (percussions).

L’artiste Riadh B.Amor a poursuivi ses études en Tunisie, à l’ISM de Tunis, où il a obtenu la maîtrise en musique et musicologie. Par la suite, il s’est installé à Paris, où il a continué ses études de 3e cycle à la Sorbonne, et ce, au cours des années 90.

De retour en Tunisie vers les années 2000, il a enseigné à l’ISM de Sousse et a donné des spectacles et des projets musicaux, et ce, jusqu’à nos jours.

Une vidéo-mapping originale sur l’histoire du musée

Auparavant, le concert «Sarawen» a été précédé par une vidéo-mapping originale, réalisée par le duo Helmi Mahfoudhi-Ramzi Souani .

Contacté au terme de la vidéo-mapping, Helmi Mahfoudhi — enseignant et directeur du département ingénierie et techniques du son à l’ISM de Sousse — nous a précisé que cette vidéo-mapping a comporté une projection-vidéo qui a épousé les formes architecturales du musée pour relater l’histoire du musée de Sousse, et ce, par la présentation de différentes étapes de sa constitution, ainsi que son évolution jusqu’à nos jours. Cette vidéo-mapping, a-t-il poursuivi, a comporté aussi la projection d’une collection de mosaïques romaines et puniques avec des animations 3D et une musique spécialement composée pour ce genre de projet. Il est à noter que le musée de Sousse compte la plus grande collection de mosaïques romaines et puniques après celle du musée national du Bardo.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hichem BENZARTI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire