Cette épreuve dépasse largement le cadre du sport. C’est indéniablement une occasion pour promouvoir l’image du tourisme tunisien et remettre au goût du jour les avantages de la Dolce Vita tunisienne, la richesse du patrimoine historique du Sud tunisien et les bienfaits de l’écotourisme de notre pays.

Après deux superbes éditions, l’Ultra Mirage El Djérid 100km revient cette année avec toujours comme théâtre le redoutable désert de Tozeur. Plus de 300 coureurs de différentes nationalités, prêts à vivre cette mémorable aventure de l’Ultra Mirage El Djérid 100km, seront dans les starting-blocks, le 28 septembre prochain, du côté du site d’Ong Jemal, connu pour avoir été le décor de la célèbre saga «Star Wars». Ce faisant, dans un magnifique endroit, totalement déconnecté du temps et de l’espace, cette journée nous propose une course au cœur du Sahara, sur plus de 100 km.

Un terrain de jeu atypique
Dunes de sable, plateaux, palmeraies, montagnes, oasis ou encore des oueds à volonté. Ce sont les caractéristiques du trajet que les coureurs devront suivre tout au long de cette journée où il faudra s’armer de courage pour dépasser la fatigue et ne pas succomber à la chaleur. Autre spécificité de cette course, les coureurs seront en autosuffisance alimentaire. C’est-à-dire qu’ils devront porter leur nourriture, leurs vêtements et leur matériel de survie. L’organisation ne fournit ainsi que de l’eau. Du coup, les coureurs seront dans l’obligation de bien gérer leurs efforts, leur alimentation et leurs besoins énergétiques. Voilà une folle aventure entremêlée de suspense qui n’a pas manqué de rallier les suffrages des passionnés de sensations fortes. C’est aussi une occasion pour rompre avec le quotidien et dépasser ses limites.
«L’Ultra Mirage El Djérid 100km est une épreuve difficile mais également chargée de découvertes. Les coureurs auront l’occasion de découvrir la richesse du sud de notre pays tout en profitant de l’ambiance fabuleuse d’un parcours atypique. C’est une épreuve pour les coriaces qui nécessite beaucoup d’effort et de volonté. Mais c’est également l’occasion ou jamais pour dépasser ses limites et briser le rythme de la vie quotidienne», précise Raya Ben Guiza Verniers

La Dolce Vita tunisienne
Cette épreuve dépasse largement le cadre du sport. C’est indéniablement une occasion pour promouvoir l’image du tourisme tunisien et remettre au goût du jour les avantages de la Dolce Vita tunisienne, la richesse du patrimoine historique du Sud tunisien et les bienfaits de l’écotourisme de notre pays : «Notre objectif consiste principalement à promouvoir cet événement à l’image du mythique marathon du sable au Maroc qui attire chaque année plusieurs coureurs de haut niveau venant des quatre coins du monde. D’ailleurs, cette année le Marocain Rachid El Mourabiti, six fois de suite champion du marathon du sable, sera au rendez-vous. C’est déjà un grand pas en avant pour cette course. Attirer des vedettes comme El Mourabiti incitera certainement les autres coureurs à opter pour cette épreuve», ajoute Raya Ben Guiza Verniers. Notons enfin que les trois premiers messieurs ainsi que les trois premières dames seront récompensés à l’issue de cette épreuve.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Ali Arfaoui
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire