La fédération générale de l’enseignement de base a revendiqué jeudi la régularisation de la situation de ses adhérents contractuels, temporaires et stagiaires, annonçant des mouvements de protestation qui seront menés à partir de lundi 26 septembre 2022.

La fédération a appelé dans son communiqué, l’annulation de la qualité d’agents temporaires, la titularisation de tous les agents des promotions de 2018 à 2022 et le retrait de la note qui consacre la qualité « d’agent chargé de l’enseignement », ainsi que le recrutement des suppléants selon les normes de la transparence et l’équité.

Elle a également appelé le ministère de l’éducation à se conformer aux dispositions de l’article 22 du statut sectoriel pour le recrutement des diplômés de la licence appliquée en tant qu’agents stagiaires (promotion 2022) et de faire bénéficier les diplômés de la licence appliquée (promotion 2021) de leur titre et de hâter leur nomination.

La fédération de l’enseignement de base a décidé d’organiser une journée de la colère dans les régions prévue pour le lundi 26 septembre courant et des sit-ins qui se poursuivront jusqu’au 28 de ce mois. Une journée nationale de la colère sera organisée devant le ministère de l’éducation, puis à la place de la Kasbah jusqu’au 29 septembre 2022, selon le même communiqué.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire