Les cours se sont interrompus dans les différents établissements éducatifs publics et privés dans le gouvernorat de Sidi Bouzid suite à l’appel du bureau exécutif de l’Union Régionale du Tavail et du conseil des secteurs éducatifs dans la région pour la tenue d’une grève jeudi 27 octobre 2022.

Ce mouvement de protestation vient dénoncer « la détérioration du système éducatif dans la région et la privation d’un grand nombre des élèves de scolarité ».

Dans une déclaration à l’agence TAP, jeudi, le SG de la fédération de l’enseignement secondaire, Salah Brahmi a indiqué que le taux de participation à la grève a atteint 90 % en rappelant que plusieurs élèves dans la délégation de Jelma n’ont pas pu faire leur rentrée scolaire en raison du manque d’enseignants.

Il a à ce sujet appelé le ministère de tutelle à résoudre le problème des enseignants suppléants dans la région afin d’éviter l’année blanche.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire