Pour nous consoler de notre piètre prestation en Coupe du monde, et comme on ne peut pas cumuler toutes les peines du monde (ou les joies), voilà que la nature nous a gâtés en nous arrosant de ses bienfaits. Une pluie fine et persistante,  entrecoupée de moments ensoleillés, qui fait le bonheur de tout le monde, surtout des agriculteurs. Mais il y a un hic, ce sont les automobilistes qui, bien à l’abri dans leurs engins, se font un plaisir d’arroser les pauvres piétons. Bien sûr, il y en a qui s’excusent (mais ça nous fait une belle jambe leurs excuses), mais d’autres passent leur chemin comme si de rien n’était. Alors,  messieurs les automobilistes, un peu de compassion pour les pauvres bipèdes.                                       

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire