A la mémoire de notre cher papa

Chedly BEN CHOUIKHA
(Décédé le 19 janvier 2011)

«Les personnes ne meurent pas quand on les enterre, elles meurent quand on les oublie».
Cher papa, douze années sont passées depuis que tu nous as quittés pour un monde meilleur, laissant dans nos cœurs une amertume et un grand vide que rien ni personne n’a pu et ne pourra combler un jour.
Cher papa, bien que tu nous aies quittés, trop tôt, certes, tu es toujours là avec nous dans nos cœurs et nos pensées, dans les bons moments de joie et ceux de détresse.
Repose en paix cher papa.
Que tous ceux qui t’ont connu et aimé récitent la Fatiha à ta mémoire.

Ton fils Faouzi, ta veuve Habiba, tes filles Amel et Saloua, ton beau-fils Adel, ta belle-fille Nahla et tes petits-fils Walid, Kenza et Rayen

Charger plus d'articles
Charger plus par Nécrologie La Presse
Charger plus dans Nécrologie

Laisser un commentaire