JSK: L’heure du bilan

Les dirigeants aghlabides dressent le bilan des différentes sections avant les prochaines élections.


Après une saison agitée, la confusion persiste encore à cause du retard de la tenue de l’assemblée générale élective, prévue cet été. Les supporters espèrent entamer la préparation de la nouvelle saison dans les meilleures conditions pour éviter les difficultés rencontrées au cours des saisons écoulées.

Il est à rappeler que l’équipe seniors de football a raté l’ascension en L1 malgré le bon début du parcours en championnat de L2. Les résultats de l’équipe ont été décevants à cause de l’instabilité du staff technique et de la modestie des éléments recrutés au cours du mercato hivernal. Et le président Mourad Belakhal d’expliquer: «Nous sommes passés par des moments pénibles à cause de la modestie des ressources financières, notamment en l’absence de participation des sociétés commerciales de la région. Nous avons cherché à dépasser les carences constatées au niveau de l’effectif par le recrutement de joueurs d’expérience et de donner l’occasion à quelques jeunes du cru de briller. Malheureusement, l’instabilité du staff technique et la faiblesse du rendement de certains éléments ont eu des conséquences sur nos résultats. J’estime que nous avons réussi notre mission à la tête du comité provisoire et nous avons bien négocié nos chances de l’accession en L1 malgré les moments de doute».

Yahya Métiri : la fuite des jeunes continue

Le jeune pivot Yahya Métiri a attiré l’attention après sa grande prestation en L2. Il a assisté ses camarades dans les moments de doute. Ce jeune talent a été convoité par des équipes en Tunisie comme le CSS avant de conclure un accord de principe avec le CA. Les dirigeants de la JSK n’ont pas tardé à céder leur poussin afin d’alimenter le budget du club et commencer la préparation du prochain exercice par le choix du staff technique et les recrutements des éléments capables de prêter main-forte au groupe. Les supportes sont inquiets à cause de la reproduction des mêmes pratiques de cession des jeunes talents afin de financer les besoins matériels du club. Ils estiment que la Chabiba est une mine d’or de jeunes talents qui partent très tôt à cause des difficultés matérielles du club. Nous rappelons les départs des Ouertani, Sallami, Khélil, Chermiti, Frioui, Bouguerra et autres qui ont quitté Kairouan pour briller sous d’autres cieux. L’on se demande quand cette fuite des jeunes s’achèvera-t-elle ? Notons enfin que l’Assemblée générale élective aura lieu le 7 août à 18h00 à la maison de culture Ibn Fourat. Un nouveau comité directeur succédera au comité provisoire en place.

Laisser un commentaire