COP28 : La Tunisie et sept pays arabes s’engagent à tripler la production des énergies renouvelables d’ici 2030

La Tunisie et sept autres pays arabes se sont engagés aux côtés d’autres pays du monde à tripler la capacité de production des énergies renouvelables dans le monde, à 11 000 gigawatts, d’ici 2030 et ce, dans le cadre des négociations en cours dans le cadre e la 28ème Conférence des Parties sur le Climat de l’ONU (COP 28), tenue du 30 novembre au 12 décembre 2023 à Dubaï aux Emirats arabes unis.

D’après une information publiée lundi, par l’organisation non gouvernementale internationale de protection de l’environnement, Greenpeace, 117 pays de part le monde ont adhéré à cet engagement, dont les huit pays arabes (Tunisie, Maroc, Oman, Jordanie, Liban, Syrie, Yemen et les Emirats Arabes Unis), ce qui traduit une détermination à renforcer et accélérer la transition vers une énergie propre renouvelable dans la région de Moyen Orient et de l’Afrique du Nord

Il convient de rappeler que la présidence de la 28ème Conférence des Parties avait formulé trois objectifs principaux, à savoir tripler la capacité de production des énergies renouvelables dans le monde, doubler la production d’hydrogène à 180 millions de tonnes, et améliorer l’efficacité énergétique, d’ici 2030.

Il est à souligner que la Tunisie, qui figure parmi les pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique, a ratifié l’Accord de Paris sur le climat, conformément à la loi organique n° 72 de 2016 du 31 octobre 2016, et a soumis sa contribution déterminée au niveau national (CDN) le 16 septembre 2015.

En octobre 2021, la Tunisie a actualisé sa CDN, conformément à l’article 3 de l’Accord de Paris, soulignant l’importance d’évoluer vers un nouveau modèle de développement global, en adéquation avec les objectifs de développement durable.

La COP 28 se tient au moment où l’ONU alerte sur « une trajectoire de réchauffement catastrophique allant jusqu’à 2,9 °C au cours de ce siècle », faute d’engagements climatiques suffisants.

Laisser un commentaire