La sélection Dames passe à la CAN : Qualifiée… Et après ?

 

La sélection Dames a fait un pas considérable, mais aura-t-elle les moyens de briller à la CAN ?

Notre équipe nationale féminine est qualifiée pour le tour final de la CAN 2024 qui aura lieu au Maroc, pays organisateur. On connaît les 11 équipes qui iront au Maroc, pour la 15e CAN féminine. Le tenant du titre, l’Afrique du Sud, est bien là ainsi que la RD Congo qui revient à la CAN 24 ans après.

A l’issue de la dernière journée de compétition, nous avons enregistré les résultats qui ont donné les qualifiés au tour final :

RD Congo-G.équatoriale 2–1

Botswana-Kenya 1–0

Namibie-Ghana 1–0

Congo-Tunisie 1–1

Egypte-Sénégal 0–0

Guinée-Mali 0–3

Togo-Tanzanie 1–0

Zambie-Angola 6-0

Cap-Vert-Nigeria 1–2

Les douze pays qualifiés sont donc : Maroc (pays organisateur), Afrique du Sud, Algérie, Botswana, Ghana, Mali, RD Congo, Sénégal, Tanzanie, Tunisie, Zambie, Nigeria,

Bravo pour nos filles mais… avouons-le, nous n’en savons pas grand chose de cette équipe, de ce football féminin qui a le mérite d’exister et qui enregistre des résultats probants. Nous n’en savons qu’une seule chose. Nous la développerons après avoir souligné ce qui nous tient à cœur à propos de cette activité qui, bon gré mal gré, figure parmi le reste des disciplines sportives que nos jeunes ont choisies et qui semble gagner du terrain.

Bien entendu, nous avons cherché à avoir le maximum d’informations pour les porter à l’attention de nos lecteurs. Nous n’avons pas trouvé grand chose : des photos, des drapeaux et quelques bribes qui ne nous apprennent rien du tout.

Il est quand même important de reconnaître que même dans les pays « développés», les mêmes tares sont à l’honneur. On n’a vraiment commencé à « écrire » des choses intéressantes à propos de l’équipe de France que lorsqu’elle s’est qualifiée au Mondial et que l’on a fait appel à Renard pour l’encadrer, en le débauchant de l’Arabie Saoudite.

Ce que nous savons, c’est que les équipes qui disputent la compétition ne proviennent pas des écuries qui s’occupent des garçons. C’est peut-être quelque chose de positif dans la mesure où elles ne concurrencent en rien celles qui souffrent le martyre pour survivre.

L’A S Feminine Sbiba ; A S Féminine Bouhajla ; A S Féminine Sahel ; A S Feminine Sousse ; U Sportive Tunisienne ; A S Féminine Sbitla ; A S Féminine Gafsa; A S Féminine Mednine ; M S Sidi Bouzid ; A S Tebolbo Gabès ; P S Féminine Sfax; A S Féminine Feriana ; A.N.S.Tataouine animent ces compétitions.

Le Sud domine

Pied de nez aux autres régions, c’est le Sud qui domine et, à moins qu’il n’y ait d’autres formations dont il n’y a aucune trace sur les sites désignés comme « officiels », nos jeunes Sudistes ont pris de l’avance sur leurs consœurs du reste du pays.

Nos jeunes héroïnes convoquées par leur entraîneur Samir Landoulsi et qui ont mené cette campagne de qualification répondent aux noms de : Yassemine Jmaï ; Sélima Jébrani ; Najla Harathi ; Ghada Ayadi ; Chaïma Abassi ; Hana Hamdi ; Sabrine Ellouzi ; Chirine Lamti ; Mariem Houij ; Rania Aouina ; Sabrine Mamai ; Yasmine Klaï ; Manal Ben Mohamed ; Salma Zemzem ; Chaïma Ben Mohamed; Ibtissam Ben Mohamed. Rimel Aboud ; Hela Kaabachi ; Imène Troudi ; Sabah El Cheikh ; Sana Ben Mohamed ; Aya Bellâaj ; Tasnime Barhoumi.

En attendant l’entrée en compétition, il y aura certainement une préparation que nous souhaitons la meilleure pour que nos jeunes représentantes fassent bonne figure.

La Tunisie est, reconnaissons-le, parmi les nations qui encouragent le plus le football féminin. D’ailleurs, la Fifa s’est montrée disposée à participer à la construction d’un hôtel pour les sélections de football féminin. C’est dire que c’est du sérieux et que la situation de cette discipline est appelée à évoluer.

Le football féminin est justement en mesure d’évoluer, car nous avons toujours été pour l ‘encouragement de la gent féminine où le sérieux, la rigueur, l’application et le cran dépassent de loin ce qui est déployé par bien des garçons où l’argent a presque tout pourri. Nos féminines, dans toutes les disciplines sportives, sont en mesure d’enregistrer des résultats plus que probants.

Bon courage les filles !

Laisser un commentaire