La tombe du poète tunisien feu Sghaier Ouled Ahmed a été saccagée mercredi soir par des inconnus. Plusieurs photos de la dégradation de la tombe et de la pierre tombale ont été publiées sur les sites électroniques et sur le réseau social Facebook ce qui a suscité l’indignation d’un grand nombre d’internautes ayant appelé à protéger ces espaces funéraires.
Il ne s’agit pas de la première fois, a fait remarquer sa veuve Zouhour Ouled Ahmed qui a, sur sa page facebook, fait savoir que « la tombe a été de nouveau saccagée hier soir au cimetière d’El Jellaz » rappelant qu’elle avait à maintes reprises auparavant veillé à sa restauration.
Dans ce même contexte, Mohsen Marzouk, secrétaire général de Machrou Tounes a, sur sa page officielle sur Facebook, souligné que « cet acte de dégradation est un crime », soulignant la nécessité « d’ouvrir une enquête et de punir fermement les auteurs » de cet acte de vandalisme. Il a, par ailleurs, appelé les femmes et hommes du pays à se rendre sur les lieux pour revendiquer cet horrible crime ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *