Le CAB s’installe en tête du Play-out : La victoire de l’assurance !

 

Les Cabistes ont livré une belle prestation …

Les camarades de Ben Zitoun ont, enfin, vaincu le signe indien. En effet, cela fait 6 saisons que le CAB n’avait plus gagné contre l’USBG à Bizerte. Ce fut fait à l’occasion de la 3e journée du play-out, samedi dernier. Il faut dire que c’était un peu attendu comme nous le présagions, à demi-mots, lors de la présentation du match. Cet optimisme relatif du côté local était dicté par les nets progrès réalisés depuis que Kanzari est venu à la rescousse et, dans le même temps, par le recul de l’adversaire dans ses performances. Ainsi le CAB avait la légitimité de croire en ses chances. D’entrée, il a clairement montré ses intentions en se ruant dans le camp adverse. Malgré l’absence de l’infatigable Seyde à l’axe de la défense et celle du clairvoyant Cissoko, le staff technique a su pallier ces absences de taille en alignant une formation équilibrée, susceptible de joindre l’utile et l’agréable! L’équipe a réussi effectivement à mettre deux buts (46’ et 81’) à son adversaire et a gratifié, à la fois, le public d’un beau spectacle, en seconde période notamment. Le retour du trio Ferchichi-Conté-Othmani a apporté de la stabilité notamment au milieu du terrain. Devant, Ben Zitoun a pu retrouver son rôle d’attaquant- station et aurait même pu marquer à plusieurs reprises. Grâce à l’excellente forme affichée par les Cabistes, nous avons assisté à un jeu ouvert, alerte et donc bien aéré, fait tantôt de passes courtes, tantôt de débordements sur les côtés où Oussama Ali a émergé du lot. On a senti chez les locaux une joie de jouer inhabituelle. Solidaires et libérés de toute pression, les Ferchichi, Guessmi, Bouallegui, Mideni, Conté et Fellahi pour ne citer que ceux-là, ont donné libre cours à leurs nombreuses qualités, 90 minutes durant.

«Le meilleur match jusqu’ici»

Mise en confiance par un superbe keeper, Achraf Krir, l’équipe nordiste n’arrête pas de s’améliorer et d’étaler ses qualités. Ce  n’est pas un hasard si Maher Kanzari disait fièrement au terme de la rencontre: «Nous avons joué le meilleur match de la saison jusqu’ici. L’équipe est en cours de construction, mais il reste encore du travail à accomplir pour la rendre compétitive. Nous avons 18 ou 19 joueurs qui se valent  et que nous tournons au fur et à mesure que la compétition avance. Le jeu collectif doit désormais constituer notre point fort. Nous pensons être sur le bon chemin pour réaliser des performances».

On voit bien que la victoire appelle la victoire ! Certes, ce  n’est pas encore la métamorphose au CAB, mais il est en «pleine mue», mue seulement parce que l’entraîneur continue de tester certains joueurs afin de donner à chacun sa chance. Même si les changements sont fréquents pour diverses raisons , ils s’effectuent donc dans un esprit de continuité. On peut avancer sans risque de nous tromper que le groupe actuel demeure largement perfectible… Quel dommage de le voir évoluer dans une poule où le seul objectif est d’éviter la relégation!  Quelle mouche a piqué les responsables de la FTF d’instaurer ce système à deux poules ? Un vrai gâchis et pour le CAB et pour le football tunisien ?!!

Laisser un commentaire