Contrairement à ce qui a été relayé par plusieurs médias, la décision du Tribunal Arbitral du Sport publiée aujourd’hui, ne déclare pas l’Espérance Sportive de Tunis vainqueur de la Ligue des Champions. Bien qu’elle rejette les recours déposés par le WAC, la décision du Tribunal Arbitral du Sport n’est que partielle,  en attendant que le TAS « continue ses délibérations relatives aux requêtes de l’EST et prépare une sentence finale ».

Entre-temps, le TAS accorde à la Confédération Africaine de Football (CAF) la légitimité « de se pencher sur les incidents survenus dans le stade de Radès le 31 mai 2019, de prendre le cas échéant toute sanction disciplinaire adéquate, et en conséquence de décider si le match retour de la Ligue des Champions CAF 2018/19 doit être rejoué ou non ».

La Formation du TAS a expliqué que l’annulation de la décision du Comité Exécutif de la CAF s’est faite pour des raisons formelles. Aujourd’hui, il revient aux commissions compétentes de la CAF de régir et de prendre une décision.

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Ahmed Abiriga

    01/08/2019 à 07:46

    « Non, le Tas n’a pas déclaré l’EST… » Quel titre pour cet article! On dirait que son auteur souhaitait que le TAS déclare le WAC champion d’Afrique. Je me croyais lire un article d’un journal marocain.C’est bizarre de la part d’un responsable d’un journal de l’envergure de « La Presse ».

    Répondre

Laisser un commentaire