MAE iranien : Téhéran ne cherche pas à poursuivre ses « opérations de défense » contre l’entité sioniste 

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a déclaré dimanche que l’Iran ne souhaitait pas poursuivre pour l’heure ses opérations de représailles contre l’entité sioniste.

Il s’est exprimé dans une publication sur le réseau social X au sujet des frappes de missiles et de drones lancées par le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) contre l’entité sioniste en réponse à l’attaque sioniste du 1er avril. Cette dernière a ciblé les sections consulaires de l’ambassade d’Iran dans la capitale syrienne Damas et tué sept Iraniens, dont deux hauts commandants.

« Pour le moment, l’Iran ne souhaite pas poursuivre ses opérations de défense, mais si cela s’avère nécessaire, il n’hésitera pas à protéger ses intérêts légitimes contre toute nouvelle agression », a mis en garde M. Amir-Abdollahian.

Exercer son droit à l’autodéfense est révélateur de l’approche responsable de l’Iran en matière de paix et de sécurité régionales et internationales, a ajouté le ministre.

Le CGRI a indiqué, dans deux communiqués distincts publiés dimanche matin, qu’il avait lancé « des dizaines de missiles et de drones » et « frappé et détruit avec succès » des cibles militaires importantes appartenant à l’armée sioniste, en réponse à de « nombreux crimes sionistes ».

Le CGRI a également averti que toute menace de la part des Etats-Unis et l’entité sioniste depuis n’importe quel pays entraînerait une réponse réciproque et proportionnée de la part de l’Iran

Laisser un commentaire