Bac sport 2024 : Kamel Déguiche s’enquiert des conditions de déroulement des épreuves

Le ministre de la jeunesse et du sport Kamel Déguiche s’est enquis, lundi matin, des conditions de déroulement des épreuves d’éducation physique du baccalauréat 2024 dans un certain nombre de centres, dont le stade Chedli Zouiten, la salle du district de la jeunesse d’El Menzah et la salle omnisports de l’Ariana.

Dans une déclaration à la TAP, il a expliqué que les épreuves se déroulent dans de très bonnes conditions, saluant les efforts de toutes les parties concernées pour la réussite et la sécurisation de cet événement éducatif et sportif.

Déguiche a fait savoir que la pratique du sport dans les institutions éducatives a été marginalisée, appelant dans ce contexte à la nécessité d’accorder au sport scolaire la plus grande importance.

Le ministre a, à cet égard, souligné que l’éducation physique n’est enseignée que dans 63 % des écoles primaires et que 37 % des établissements d’enseignement manquent de professeurs d’éducation physique, mettant en garde contre le phénomène croissant de l’affectation en milieu scolaire d’enseignants d’éducation pgysique non spécialisés.

« L’enseignement de l’éducation physique par des enseignants non spécialisés pourrait faire courrir des risques aux élèves et induire une réticence totale à la pratique du sport ». a-t-il fait remarquer.

Kamel Déguiche a appelé toutes les parties à s’efforcer de résoudre ce problème, des écoles aux instituts, afin que la pratique et l’enseignement du sport dans les établissements scolaires soient conformes aux normes scientifiques, pédagogiques et de santé.

À partir d’aujourd’hui, note-t-on, 129098 candidats au baccalauréat 2024 de différents instituts de la République commenceront à passer les épreuves d’éducation physique, qui se poursuivront jusqu’au samedi 27 avril.

Le nombre de candidats admissibles à ces épreuves se répartit entre 49557 garçons et plus de 79 000 filles.

Les ministères de l’éducation, de la jeunesse et du sport ont mobilisé 254 centres d’examen, tandis que 71 comités ont été mis en place dans tous les gouvernorats en fonction du nombre d’étudiants

Laisser un commentaire