Leurre d’enfants : Deux victimes identifiées

Le Ministère de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées a fait savoir, lundi, concernant l’affaire de leurre d’enfants par Internet, que ses services compétents avaient identifié deux enfants (âgés de 12 ans) parmi les victimes, soulignant que le ministère est entré en contact avec les deux familles pour prendre en charge les enfants.

Dans un communiqué publié, lundi, le ministère a fait savoir que les délégués à la protection de l’enfance n’ont reçu jusqu’à présent, aucun signalement concernant cette affaire, rappelant l’impératif de signaler toute situation pouvant constituer une menace pour la sécurité physique ou morale d’un enfant auprès des délégués à la protection de l’enfance, appelant, à cet égard, à contacter le numéro vert 1809 et 1899 ou directement les bureaux régionaux des délégués.

Selon des informations relayées sur les réseaux sociaux, un adulte dont l’identité est inconnue aurait attiré des mineurs sur la toile afin de les piéger et les menacer.

Le ministère a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de préserver la sécurité psychologique et physique des enfants et de consacrer la culture du dialogue au sein de la famille afin de les prémunir contre toutes les formes de menace possibles. Il a également jugé indispensable d’éduquer la jeune génération à l’usage du numérique, ses dangers et ses risques.

Le ministère de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées a publié la liste des numéros de téléphone des bureaux régionaux des délégués à la protection de l’enfance et leurs adresses dans tous les gouvernorats de la République.

La Cellule de crise, créée à la suite de soupçons de leurre d’enfants par Internet, a tenu lundi après-midi une réunion au cours de laquelle la ministre de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées, Amal Belhaj Moussa, a décidé d’engager une procédure pénale en portant plainte auprès du ministère public à travers le chargé du contentieux de l’État contre toutes les personnes qui seraient impliquées dans cette affaire.

Laisser un commentaire