Soudan : Guterres appelle à faire taire les armes et à financer le plan d’aide humanitaire

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé les belligérants au Soudan à faire taire les armes et a demandé aux bailleurs de fonds de faire preuve de générosité et de financer le plan d’aide humanitaire pour ce pays et ses voisins.

Dans un message vidéo adressé à la Conférence humanitaire pour le Soudan, organisée lundi à Paris, le chef de l’ONU a rappelé que le conflit « a

déclenché une série d’horreurs : plus de 14.000 morts et 33.000 blessés, un cauchemar de violences sexuelles contre les femmes et les filles, des destructions ayant réduit en ruines des maisons, des hôpitaux, des écoles et d’autres infrastructures vitales, un cauchemar de faim et de déplacements, avec plus de huit millions de personnes ayant fui leurs foyers, et des pays voisins du Soudan, qui ressentent de plus en plus les effets de ce conflit meurtrier ».

Alors qu’aujourd’hui la moitié de la population soudanaise a besoin d’une aide d’urgence, le secrétaire général a fait appel à l’esprit de générosité des bailleurs de fonds « pour alléger davantage les souffrances au Soudan et accroître de toute urgence l’aide ».

Le Plan de réponse humanitaire de 2,7 milliards de dollars pour le Soudan n’est financé qu’à hauteur de 6% environ et le Plan régional de réponse aux réfugiés pour la crise soudanaise, d’un montant de 1,4 milliard de dollars, n’est financé qu’à hauteur de 7%.

Le chef de l’ONU a également appelé « toutes les parties à protéger les civils et à garantir un accès humanitaire complet », et a réclamé « des efforts de médiation internationale efficaces et coordonnés pour mettre fin aux combats ».

« Et nous appelons les groupes civils – y compris ceux représentant les femmes et les jeunes – à contribuer à diriger un processus politique inclusif pour remettre la transition démocratique au Soudan sur les rails », a-t-il dit.

Laisser un commentaire