Intelligence artificielle : Un institut tunisien devra voir le jour à la prochaine rentrée universitaire 

« Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique œuvre à créer le premier institut tunisien de l’intelligence artificielle à l’Université de Tunis, couvrant tous les domaines de formation, dès le début de l’année universitaire prochaine et ce, si les préparatifs nécessaires avancent comme prévu », a fait savoir mardi, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Moncef Boukthir.

S’exprimant lors d’un séminaire organisé à Tunis les 16 et 17 avril en cours sur l’intelligence artificielle et son rôle dans le développement économique, le ministre a souligné la nécessité d’élargir les domaines d’utilisation de l’intelligence artificielle en Tunisie, tout en veillant à en garantir un bon usage et à protéger les données personnelles des citoyens.

Dans ce contexte, il a renouvelé l’appel de la Tunisie à la communauté internationale pour signer un document d’entente qui engage tous les pays signataires à garantir une utilisation sécurisée et bénéfique de l’intelligence artificielle sans que les machines ne prennent le dessus sur les humains.

De son côté, l’ambassadrice du Royaume-Uni en Tunisie, Helen Winterton, a indiqué que ce séminaire, qui reflète la coopération fructueuse entre les deux pays dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et englobe divers domaines tels que l’agriculture, l’industrie intelligente et la santé, réunit un grand nombre d’experts et de chercheurs dans un même espace pour échanger des expériences et discuter des perspectives d’utilisation de l’intelligence artificielle et de l’économie durable.

Elle a estimé que la Tunisie est reconnue pour ses compétences dans le domaine de l’intelligence artificielle grâce à ses startups innovantes, ainsi qu’à l’engagement du gouvernement et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en matière d’innovation, de technologie et de recherche, soulignant que le Royaume-Uni, qui encourage les chercheurs dans ce domaine et cherche à les accueillir pour développer leurs compétences, propose plus de 100 certificats en intelligence artificielle.

Dans ce contexte, elle a signalé que le Royaume-Uni a accueilli le premier sommet sur la sécurité de l’intelligence artificielle, réunissant des délégations gouvernementales, des experts et des entrepreneurs dans ce domaine pour améliorer la coopération entre les pays et promouvoir le bon usage de l’intelligence artificielle au service de l’économie et du progrès scientifique.

À noter que les recommandations issues de cet événement seront soumises à la commission mixte Tunisien-Britannique dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui devra se tenir à Tunis fin avril 2024.

Laisser un commentaire