Pêche sauvage : Le WWF se mobilise à Kélibia

2,186

Neuf poissons, d’une espèce en danger (EN) d’extinction depuis 2006 et dont la population ne cesse de diminuer, ont été capturés et vendus, ce week-end, au port de pêche de Kélibia en Tunisie

Il s’agit de 9 raies, diables de mer géants, «Mobula mobular», selon le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), qui a dénoncé cette pêche, dans un communiqué conjoint, mardi, avec 14 autres organisations internationales.

«Bien qu’il soit possible que ces espèces aient été capturées accidentellement, la réglementation internationale exige que les pêcheurs les relâchent vivantes», lit-on dans le communiqué des ONGs.

Dans le cas signalé, les individus ont été capturés à la senne tournante, engin de pêche qui permet de relâcher ces espèces sans les transporter à bord, assurant ainsi leur survie.

Laisser un commentaire