Athlétisme | En vue des jeux olympiques de Tokyo : Layouni, Chninni et Bouzayani de retour

1,037
Le trio a été contraint de rentrer et d’interrompre le stage du Maroc.

Les trois athlètes Abdessalem Layouni, Riadh Chninni et Maroua Bouzayani, accompagnés de l’entraîneur national Yacine Bargougui, sont rentrés hier du Maroc après un stage de longue durée qui devait s’achever le 25 mars. Néanmoins, ils étaient obligés de quitter la ville marocaine d’Ifrane, surtout que le centre d’entraînement a été fermé, coronavirus oblige. «Les responsables du centre nous ont priés de quitter. Nos athlètes ont quand même continué à maintenir la forme dans des parcs environnants. Heureusement que notre ambassade est intervenue pour pouvoir rentrer en Tunisie», a confié Yacine Bargougui.

Progrès considérables

Le stage de nos trois athlètes au Maroc a duré 35 jours. Ils se sont entraînés à raison de deux séances par jour sous la férule des deux entraîneurs, le Marocain Abdelkader Kada (ancien coach du champion olympique Hichem Garrouj) et Yacine Bargougui. Au menu de ce stage, des entraînements spécifiques et variés, selon la spécialité de chaque athlète. «Le stage a été très bénéfique. Chacun des trois athlètes s’est très bien comporté dans chaque séance d’entraînement. Et en comparant leurs rendements au cours de ce stage par rapport à celui de l’année dernière dans les mêmes conditions, on peut confirmer qu’ils ont tous progressé», a fait savoir Bargougui, en regrettant l’annulation de quelques meetings internationaux auxquels nos athlètes devaient prendre part. «Dommage. Nos athlètes devaient participer à quelques compétitions internationales, comme le Diamond League de Doha prévu le 14 avril 2020. Ils sont en mesure de réaliser de très bons chronos», a ajouté l’entraîneur national.

Pourquoi pas le centre de Sidi Bouzid?

Afin de maintenir le rythme et de conserver la forme acquise du stage du Maroc, l’entraîneur national Yacine Bargougui propose à ce que les trois athlètes soient soumis à l’isolement préventif au centre de Sidi Bouzid, fermé. Ils s’entraîneront individuellement ou ensemble. Ils ne sont que trois et chacun a un programme de travail spécifique. «S’ils ne s’entraînent pas pendant 14 jours, ils ne seront pas en mesure de prendre part à des meetings. Et on peut dire dès lors que la saison est ratée», a précisé Bargougui.

Stages et compétitions annulés

Tous les stages programmés pour les autres athlètes et toutes les participations aux échéances internationales ont été annulés. Le stage des deux spécialistes du 400 m haie Mohamed Amine Touati et Rami Balti au Portugal a été annulé. Ceux de Atef Saad (marathon), Talel Khélfi (3.000 m steeple), Skander Jinaoui (3.000 m steeple), Mohamed Amine Jinaoui (1.500 m), Héla Hamdi (800 m), Ahmed Jaziri (3.000 m steeple) et Amine Bouaziz (1.500 m) au Maroc ont été eux aussi annulés. Amor Yahia, qualifié aux JO de Tokyo, devait aller continuer sa préparation au Maroc. Il a donc renoncé. La participation de Chahinez Naceri, elle, à la coupe du monde de la marche, a été annulée. Idem pour le championnat arabe junior, prévu à Tunis du 12 au 16 avril 2020.

Salah Kadri

Laisser un commentaire