Covid-19 | La Tunisie passe au stade 3 de l’épidémie : La cohabitation devient inévitable

6,456
• Trois laboratoires de dépistage ont été mis en place à Kébili (Sud), à Sidi Bouzid (centre) et à Jendouba (Nord).
• L’hôpital de campagne d’El Menzah compte 80 lits équipés d’oxygène et 4 lits de réanimation.

La Tunisie est passée au stade 3 de l’épidémie, ce qui veut dire que le virus circule activement sur le sol tunisien, sachant que le dernier bilan fait état de 7.600 cas de contamination.  “Le coronavirus est en train de s’accélérer. Notre plan de lutte contre l’épidémie, rappelons-le,  est un plan de cohabitation”, a affirmé le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue, hier, au cours de laquelle il a annoncé un ensemble de mesures visant  à améliorer la capacité d’accueil des structures sanitaires et  accélérer le rythme du dépistage du virus. “Trois laboratoires de dépistage du coronavirus ont été mis en place à Kebili (Sud), à Sidi Bouzid (centre) et à Jendouba (Nord). Ils seront bien équipés et approvisionnés en réactifs”, a déclaré le ministre.

Il a également annoncé l’activation de l’hôpital de campagne d’El Menzah qui compte 80 lits équipés d’oxygène  et 4 lits de réanimation. Une mesure qui contribuera  à  désengorger les hôpitaux, a-t-il précisé. Mehdi a également indiqué que son département travaille  en étroite collaboration avec le ministère des Technologies de la communication  afin d’améliorer la capacité du Samu et du Shoc room et à répondre aux  appels d’urgence. Par ailleurs, il a tenu à souligner l’importance du respect des gestes barrières pour lutter contre la propagation du virus. 

De son côté, la coordinatrice nationale du programme de lutte contre le coronavirus, Nissaf ben Alaya, a fait savoir que le secteur de la santé a enregistré 450 cas de contamination parmi les corps médical et paramédical, affirmant que les opérations d’investigation ont révélé que dans la plupart des cas,  le virus a été contracté en dehors des hôpitaux.

Pour sa part,  Dr Ahlem Gzara, directrice de la médecine scolaire et universitaire, a rappelé qu’une campagne de sensibilisation  menée conjointement par la direction de la médecine scolaire et universitaire et la direction de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement, a été officiellement lancée, hier. Une  centaine d’équipes ont été déployées pour cette campagne qui s’étale sur deux semaines, dans l’objectif d’effectuer  des visites de terrain pour vérifier si les conditions du protocole sanitaire sont bien respectées dans les établissements scolaires.  

Laisser un commentaire