EST-USBG (1-0) : Khénissi, un but assassin !

1,264

Alors que le match s’acheminait vers un partage des points et au moment où l’arbitre s’apprêtait à donner le coup de sifflet final, Khénissi signe un but en or, récompensant les efforts de ses camarades.


Stade olympique d’El Menzah. EST bat USBG : 1-0. (0-0 à la mi-temps). But de Yassine Khénissi (90’+4). Arbitrage de Youssef Srairi.
EST : Ben Chérifia, Nagguez, Chetti, Yaakoubi, Chammam, Gbo (Coulibaly 66’), Benguit (Ben Choug 83’), Ben Khelifa (Ben Romdhane 56’), Marzouki (Meziane 46’), Khalid (Khénissi 56’) et Badri.
USBG : Ayari, Brigui, Akremi, Zekri (Rejaibi 83’), Dahnous (Ben Hassine 57’), Mhamdi (Gharsellaoui 75’), Hamrouni, Jelassi, Banga, Tlili et Loa Loa.

L’EST a retrouvé hier l’ambiance du championnat national en recevant à El Menzah la formation sudiste de Ben Guerdane. Restant sur une victoire chacun, les « Sang et Or » et leurs hôtes ont cherché à rester sur leur lancée. Toutefois, les visiteurs ont privilégié la carte de la prudence en jouant le bloc bas tout en opérant par des contres dans le dos quand l’occasion se présentait. Les Espérantistes, eux, sont restés fidèles à leur style de jeu habituel en opérant par un pressing haut. Sauf que leurs premières tentatives ont manqué de ténacité à l’image du centre de Chetti capté sans difficulté par le portier sudiste, Ayari (4’).

La seule occasion digne de ce nom des visiteurs de toute la première période de jeu a été enregistrée à la 15’ : coup franc direct tiré par Benguit repoussé par la défense sudiste avant que Mhamdi ne reverse la situation en menant par un contre rapide pour, au final, tirer à côté.

Côté espérantiste, il a fallu attendre la 38’ pour assister à la première grosse occasion du match : Chetti se faufila sur la gauche avant de servir Marzouki, à son tour de servir sur un plateau Ben Khelifa qui, bien qu’il se trouvât seul face au gardien adverse, n’a pas été suffisamment rapide pour toucher la balle. Une belle opportunité de scorer ratée par Ben Khelifa. Une pichenette aurait suffi pour loger la balle dans les filets d’Ali Ayari !

Efforts payants…

Les visiteurs ont clôturé la première mi-temps comme ils l’aspiraient. Ils ont réussi à atténuer les ardeurs des attaquants adverses, préservant ainsi leurs filets vierges. Il n’y avait donc pas de raison de changer une tactique qui a réussi, sauf pour monter un peu plus en attaque à moins de faire zéro faute en défense. Les « Sang et Or » devaient, par contre, se montrer efficaces dans les 30 derniers mètres, ce qui explique le changement opéré par Chaâbani à la mi-temps qui a lancé Meziane à la place de Marzouki.

Meziane a donné plus de profondeur au jeu offensif. Mais ce n’était pas le seul changement opéré par Mouine Chaâbani qui a incorporé également Yassine Khénissi. Mais avant que ces deux joueurs ne prennent leurs marques, Badri était déjà là pour donner le change à la défense sudiste. A la 70’, il dribbla un défenseur adverse avant de voir son tir frôler le montant gauche de la cage d’Ayari (70’). Une minute plus tard, le même Bardi est revenu à la charge : servi dans le dos des défenseurs, Badri n’a pu faire grand-chose puisque, plus rapide, Ali Ayari s’empara du ballon (71’).

Et si la condition physique a fait défaut à Badri, ce n’était pas le cas de Meziane et Khénissi. Plus frais physiquement, ils vont créer le danger : centrage de la gauche de Meziane pour Khénissi qui reprit de la tête, mais légèrement à côté de la cage (86’). Et alors que le match s’acheminait vers un partage des points, les efforts des « Sang et Or » allaient être récompensés : Chetti se faufila sur la gauche, centra pour Khénissi qui, cette fois-ci, réussit sa reprise de la tête en logeant la balle dans les filets d’Ayari (90’+4). C’était l’ultime minute du temps additionnel. L’arbitre n’avait qu’à siffler la fin des débats. Les efforts des « Sang et Or » étaient récompensés. Les Sudistes ne pouvaient en vouloir qu’à eux-mêmes. Quand on joue le bloc bas, on ne garantit pas pour autant de faire match nul.

Laisser un commentaire