Démantèlement d’un réseau spécialisé dans le financement du terrorisme dans les zones de conflit armé

1,277
extrémisme

Un réseau spécialisé dans le financement du terrorisme dans les zones de conflit armé vient d’être démantelé, a indiqué, mardi, le Colonel Houssem Eddine Jebabli, porte-parole de la Garde nationale.
Ce réseau qui finance des éléments terroristes se trouvant dans des zones de conflit armé, , a-t-il précisé, est dirigé par un étranger ayant la nationalité d’un pays arabe et son épouse, une tunisienne, résidant tous les deux dans un pays européen.

« Deux autres membres du réseau, actifs depuis la Tunisie, ont été arrêtés (un homme et une femme), alors qu’un troisième, un contrebandier originaire de la ville d’El Jem, est toujours en fuite ».
Le Colonel Jebabli a indiqué que les perquisitions menées aux domiciles des éléments impliqués dans l’affaire, ont permis la saisie de sommes d’argents en dinar tunisien et en devises étrangères ainsi que des documents bancaires et postaux réservés aux transferts de fonds.

Lors de l’interrogatoire, les deux membres du réseau qui ont été arrêtés ont reconnu que « plus de quinze terroristes ont bénéficié de transferts d’argent de la part de leurs familles en Tunisie ».
Jebabli a, en outre, fait savoir que les deux personnes arrêtées ont comparu devant la justice. Le juge d’instruction a émis un mandat de dépôt à l’encontre de l’un des deux individus et décidé de laisser le deuxième (la femme) en liberté.

« Seize autres mandats de recherche ont été émis dans le cadre de cette enquête », a ajouté le porte-parole de la Garde nationale.
Ce réseau a été démantelé par l’Unité nationale de recherche dans les crimes terroristes, relevant de la Direction de la lutte contre le terrorisme de la Garde nationale, sous la supervision du parquet auprès du Pôle judiciaire de lutte antiterroriste, selon la même source.

Laisser un commentaire