EXPRESS

1,526

“PBR rating” lance l’Observatoire des risques financiers : Un outil d’aide à la prise de décision

L’agence de notation tunisienne “PBR rating” a lancé, mardi 30 novembre, l’Observatoire national des risques financiers. Une réunion a été organisée en collaboration avec l’Aptbef  pour présenter le premier volet de l’Observatoire des risques financiers (ORF), relatif à la cartographie des risques sectoriels. Selon Aziz Charrad, membre de la direction technique de PBR Rating, le projet ORF vise à doter les institutions financières de  bases de données, de mécanismes de traitement et d’analyse et d’ instruments de modélisation basés sur la data science et l’Intelligence artificielle. L’objectif est de procéder à une mise à niveau de la  gestion de l’information et des outils d’aide à la prise de décisions stratégiques au sein des banques et des structures financières. “On a présenté une solution qui, pour nous, doit être au cœur des problématiques et des enjeux d’avenir pour le secteur financier tunisien. Le bancaire, le leasing mais aussi  la gestion de fonds, la microfinance… sont aujourd’hui des acteurs en carence d’information. Aujourd’hui, le monde bouge très rapidement. Il est de plus en plus complexe, et il est très difficile de planifier, de gérer ses risques, d’organiser ses orientations commerciales et de réussir ces mutations organisationnelles et opérationnelles”, a noté Charrad. La réunion était également une occasion pour lancer des études trimestrielles sectorielles qui seront réalisées  au profit de l’ensemble des adhérents de l’Aptbef. Charrad a affirmé que ces études  vont  gérer, à la fois, le risque macroéconomique, ses impacts sur la situation financière des banques et des sociétés de leasing, mais elles s’intéressent, aussi, aux divers  risques auxquels les banques et les structures financières sont confrontées (risques de crédit, de liquidité, de taux, etc). L’objectif est de permettre aux institutions financières un accès à l’information et de mettre à leur disposition un outil d’aide à la prise de décision et qui assure un suivi beaucoup plus objectif des stratégies, des bilans et des mécanismes de contrôle interne.

11e Congrès annuel du groupe « Selectour»: Un événement clé pour les professionnels du tourisme

Le congrès annuel du réseau français d’agences de voyages Selectour, qui se tiendra, cette année  du 2 au 5 décembre à Hammamet, verra la participation  d’environ 600 professionnels du tourisme. Le président du réseau Selectour, Laurent Abitbol, a indiqué que le 11e congrès de Selectour revêt une grande importance étant donné  qu’il permettra aux membres du réseau d’examiner les préparatifs pour la période post-covid et d’étudier les nouvelles méthodes de promotion et de vente des destinations touristiques.

A l’occasion de son 50e anniversaire, le groupe cherchera à définir ses stratégies pour les cinquante prochaines années, lesquelles stratégies devraient   permettre d’assurer   la mise à niveau du réseau, mais aussi  la reprise de son activité.  Abitbol a expliqué que la Tunisie figure parmi les destinations prisées par les  touristes français, ajoutant que le succès de la saison touristique et l’afflux continu de touristes français nécessitent un transporteur national fort. Le président de Selectour, qui est optimiste pour la saison touristique  de l’été 2022,  a, par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité de l’intervention de l’Etat tunisien pour aider la compagnie nationale Tunisair à acquérir  de nouveaux avions.

Pour  le directeur central de la promotion à l’ Office national du tourisme tunisien (Ontt), Lotfi Mani, l’organisation de ce congrès à Hammamet est un signal positif pour tous les opérateurs du tourisme. Il a, en outre,  rappelé que la Tunisie a mis en place les mesures sanitaires préventives nécessaires aux frontières aériennes, maritimes et terrestres.

.S. 

Laisser un commentaire