Tennis | Ons Jabeur remporte le WTA de Madrid : Enfin, le palier qu’elle mérite !

5,040
Son niveau, ses qualités et son cœur lui permettent de monter encore sur les podiums de remise des prix. Maintenant, elle a brisé le tabou !

Ces splendides images où elle brandissait haut la main le trophée du tournoi WTA Madrid rappellent celles d’il y a 11 ans où elle a gagné le Roland Garros Junior. C’est la même classe et le même prestige : entre-temps, beaucoup de retard et de temps perdu, beaucoup de choix erronés qui lui ont valu de vivre de mauvais moments, des blessures à répétition et beaucoup de rendez-vous ratés. En 2019, elle ressurgit de nulle part pour foncer au classement WTA. Mais on ne pensait pas, y compris les observateurs les plus avertis, qu’elle allait partir si vite dans son extraordinaire rush vers le Top 10. C’était une sorte de tabou, d’inaccessible. Mais avec cette époustouflante saison 2021 et ce qu’elle a accompli en 2022, Ons Jabeur  a réalisé un énorme saut de qualité, laissant derrière elle des joueuses de grand calibre. Elle n’est plus l’«outsider» qui pose des problèmes aux meilleures du circuit, elle est une favorite, elle joue d’égale à égale avec les Top 5 même! Ce n’est plus une révélation, une joueuse douée qui a un poignet équivalent aux joueuses du Top 5, c’est maintenant, une variable difficile à gérer sur les grands tournois. Son titre gagné avec beaucoup de brio et de «résilience» à Madrid (elle a su gérer les maux en sacrifiant le second set, mais en revenant très fort au 3e), marque le passage tant attendu dans sa carrière : mieux vaut tard que jamais !

C’est une joueuse dont la carrière est atypique avec un retour en forme après 25 ans. Avec la moyenne d’âge qui tend à s’élever en tennis de haut niveau, l’on peut espérer qu’elle commencera à 28 ans presque, une nouvelle carrière où elle tablera sur deux objectifs majeurs : gagner le maximum de tournois WTA 500 et 1000 et, bien sûr, jouer les premiers rôles dans les tournois majeurs, et en même temps s’installer dans le Top 5, la place qu’elle mérite désormais.

La pression sur elle !

Le circuit WTA, avec ses observateurs, ses journalistes, ses entraîneurs, disent bien que Ons Jabeur a accompli de grands progrès et qu’elle est désormais aujourd’hui une joueuse que les meilleures du circuit craignent. Sa victoire à Madrid sur la terre battue (une surface si exigeante !) au terme d’un parcours sans bavures où elle a dominé les Bencic, Halep, Alexandrova et Pegula, lui a permis de trouver les petits détails qui l’empêchaient de gagner sur les finales perdues. Soit ce brin de tact, cette maîtrise des nerfs qui veulent dire moins de fautes directes et moins de points offerts aux adversaires.

Son service s’est tellement amélioré, tout en conservant cette puissance et justesse sur les coups droits, et, bien sûr, l’art de l’amorti qui a désarçonné toutes ses rivales. Maintenant, la pression pèse plus lourd sur elle, tout le monde l’attend et les joueuses qu’elle affrontera vont tout faire pour la battre. Elle aura à jouer les Internationaux de Rome avant d’attaquer Roland-Garros. Si les bobos qu’elle a connus en finale ne la contrarient pas, elle peut nous émerveiller encore. C’est une nouvelle page dorée qu’elle écrit dans sa carrière. Le plus dur commerce, mais on sait bien qu’elle a le mental, l’envie et les ambitions pour gagner et faire plaisir aux Tunisiens. C’est une championne au sens large du terme, c’est même une icône du sport tunisien !

Laisser un commentaire