Saison touristique 2022 : Des indicateurs prometteurs à confirmer

5,191
• Les recettes  touristiques enregistrent un bond de 65%, fin juillet dernier
• 2.626.000 touristes ont visité la Tunisie depuis le début de la saison, réalisant une augmentation de 113% en comparaison de la même période de l’année 2021
• Les recettes touristiques, de l’ordre de près de 2 mille millions de dinars, ont contribué à couvrir largement le service de la dette extérieure.
• Conclusion d’un accord tuniso-algérien couvrant la période de 2023-2025 visant le développement du tourisme dans les deux pays

Que faut-il retenir des différents chiffres qui sont publiés à une cadence régulière, faisant le point sur l’évolution de  la saison touristique 2022 au niveau des recettes  enregistrées à un mois pratiquement de la clôture de la saison, au niveau des nuitées passées dans certains hôtels qui ont fait le plein au cours des mois de juillet et août 2022 et, enfin, du côté de la nationalité des touristes qui ont renoué avec la destination Tunisie ?

Du bond de 65% des recettes touristiques enregistré fin juillet dernier à l’augmentation de  l’ordre de 113% du nombre de touristes ayant choisi la Tunisie depuis le début de la saison en comparaison du nombre de touristes enregistré  en 2021, en passant par le retour des touristes algériens qui ont été  près de 3 millions à visiter le pays en 2019, l’on est mesure d’affirmer que pour le moment, la saison touristique 2022 peut être considérée comme prometteuse mais à condition que les chiffres réalisés jusqu’à la mi-août soient consolidés, au terme de la saison considérée comme «la saison des incertitudes, de l’espoir et de l’optimisme».

Une augmentation de 769 MD

Pour revenir aux chiffres publiés le 3 août par le site de la Banque centrale de Tunisie, on découvre que les recettes du secteur touristique ont atteint, fin juillet 2022, la somme de 1.946,8MD contre 1.177,7MD au cours de la même période en 2021, soit une augmentation de 769 millions de dinars et un taux de 65,3%.

Les données officielles montrent également que le nombre de touristes arrivés en Tunisie jusqu’au 20 juillet dernier a atteint 2.626.000, réalisant, ainsi, un taux d’augmentation de 113% par rapport à la même période de 2021. Toutefois, et même si l’augmentation en question est à saluer, elle reste en deçà des chiffres atteints en 2019, soit une réduction de 42%. Au niveau de la Banque centrale de Tunisie (BCT), on observe que l’augmentation des recettes touristiques enregistrées fin juillet dernier, soit 1.946,8 millions de dinars, ont permis, conjuguées aux transferts des Tunisiens à l’étranger, soit plus de 640,2 millions de dinars, de couvrir largement le service de la dette extérieure qui s’élève à 5174,1 millions de dinars.

Mais comment et par quelle stratégie est-on parvenu à réaliser de tels chiffres?

C’est le ministre du Tourisme, Moëz Belhassine, qui répond à cette question en soulignant que l’atteinte de cet objectif «a nécessité des efforts concertés et une attention particulière à la diversification de l’offre touristique et au changement du modèle de l’activité du secteur qui repose sur la saisonnalité et le tourisme balnéaire».

Pour le ministre, il est urgent pour le secteur de promouvoir de nouveaux produits comme le tourisme de croisières, le tourisme de congrès et le tourisme médical. Le ministre accorde, en outre, une grande importance à l’apport du retour des touristes algériens qui ont été trois millions à visiter notre pays en 2019.

Aujourd’hui et après la fermeture des frontières à cause du Covid-19, l’on s’attend à ce que le nombre de touristes algériens qui retrouveront la Tunisie s’élève à près d’un million. D’ailleurs, la réunion de la commission sectorielle mixte tuniso-algérienne qui vient de se dérouler à Tunis a été couronnée par la conclusion d’un accord commun visant à développer le tourisme entre les deux pays. Il y est prévu, notamment, la mise en place d’un programme exécutif commun au titre de la période 2023-2025 dont l’objectif est de promouvoir les circuits touristiques entre les deux pays, la digitalisation du secteur et la diversification de l’offre touristique.

Laisser un commentaire