Enquête sur le degré de digitalisation des entreprises privées : La maturité du marché pointée du doigt

4,824
Si la majorité des entreprises sont conscientes des avantages de la digitalisation, un bon nombre d’entre elles pensent que  la maturité du marché, mais aussi la réglementation et les ressources humaines constituent les principaux obstacles à l’augmentation de l’utilisation des outils digitaux.

Le Centre des jeunes dirigeants (CJD) et la Konrad Adenauer Stiftung (KAS) viennent de publier les résultats de l’enquête sur le degré de digitalisation des entreprises privées tunisiennes, menée par le cabinet « Datas ». Cette étude a permis de mesurer le niveau de digitalisation des entreprises, mais aussi la sévérité des obstacles qui empêchent ou ralentissent la transformation digitale au sein de ces unités. Elle a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.232 entreprises et a ciblé une base de sondage regroupant les entreprises qui emploient 6 personnes et plus (ce qui correspond à un total de 22.575 entreprises, tous secteurs confondus). Elle a été conduite exclusivement par téléphone auprès les chefs d’entreprise et s’est intéressée à 5 principales thématiques, à savoir le degré de digitalisation, les tâches digitalisées, les priorités des entreprises concernant la digitalisation, l’impact de la digitalisation sur la part de marché local et à l’export et les principaux obstacles à la digitalisation des entreprises.

93 % utilisent Internet…

S’agissant du degré de digitalisation dans le secteur privé, l’enquête a révélé que 93 % des dirigeants ont déclaré que leurs entreprises utilisent Internet, les réseaux sociaux, les applications spécialisées ou les plateformes digitales dans leurs activités. Déclinés selon les tâches numérisées, les résultats montrent que 63% des entreprises utilisent les outils digitaux dans la gestion administrative, contre 37% qui ne le font pas.

Aussi, plus de 62% d’entre elles n’utilisent pas de moyens de paiement digitaux et près de 51% ne recourent pas à des plateformes digitales pour le travail à distance. Avec des taux respectifs de 77% et 72%, les entreprises des secteurs de la santé et de l’industrie sont celles qui utilisent le plus les outils digitaux dans la gestion administrative, contre 39% seulement pour les entreprises du secteur du transport.

En ce qui concerne la planification de la production, seuls 28,7% des répondants ont affirmé avoir recours aux outils digitaux pour la réalisation de ces tâches.  Les entreprises industrielles (37%) et celles spécialisées dans l’enseignement (61%) sont les entreprises qui utilisent le plus des moyens digitaux dans la planification de la production. Dans le secteur privé,  l’utilisation du digital pour la gestion des chaînes d’approvisionnement demeure relativement faible (34%).

Mi-figue mi-raisin !

Ce taux passe à plus de 63% pour les entreprises employant 200 personnes et plus. Plus de la moitié des chefs d’entreprise ont affirmé l’utilisation du digital pour les tâches de marketing. Il semble que les entreprises du secteur de l’hébergement et de la restauration sont celles qui s’appuient beaucoup plus sur le digital pour commercialiser leurs produits (74%).  Cependant,  les résultats pour la vente via les canaux digitaux sont mi-figue mi-raisin : 46% des chefs d’entreprise ont déclaré utiliser des outils digitaux pour les tâches liées à la vente. L’enquête a, par ailleurs, révélé que, pour l’heure,  la prestation de services via le digital n’intéresse pas les chefs d’entreprise (60%). Le recours aux outils digitaux pour le télétravail n’est pas toujours monnaie courante dans les entreprises tunisiennes privées : 51%  des chefs d’entreprise ont déclaré ne pas utiliser des outils digitaux pour le travail à distance. Les résultats de l’enquête ont, en outre,  montré que l’e-commerce ne contribue pas d’une manière importante à la croissance des PME tunisiennes : seuls 14% des chiffres d’affaires des entreprises employant 6 personnes et plus sont réalisés via les plateformes numériques. 

Selon les résultats de l’enquête, la digitalisation de la gestion administrative arrive en tête des priorités des entreprises répondantes. S’ensuivent les tâches liées au marketing (35%), le télétravail (29,5%), la vente (28,6%) et le recours au mode de paiements digitaux (27,5%). La digitalisation de la planification de la production et de la gestion des chaînes d’approvisionnement n’est pas considérée comme étant une priorité pour la majorité des entreprises tunisiennes. 

Augmenter la compétitivité

S’agissant de la perception des chefs d’entreprise de l’impact de la digitalisation, plus de 89% estiment que la digitalisation peut augmenter la compétitivité de leurs entreprises. Environ  78% des entreprises  considèrent que cette dernière  peut augmenter leurs parts de marché local, tandis que 72% d’entre elles pensent que la digitalisation peut augmenter leurs parts de marchés à l’export. Près de 33% des chefs d’entreprise considèrent que la maturité du marché est un obstacle à l’augmentation de l’utilisation des outils digitaux, ce taux passe à 40,3% chez les entreprises qui emploient plus de 200 personnes. Selon les chefs d’entreprise, la réglementation et les ressources humaines constituent  les autres principaux obstacles avec  respectivement des taux de  29% et 26%.

Un commentaire

  1. Tomas

    04/07/2023 à 06:42

    La digitalisation d’entreprises est devenue incontournable dans un monde où les technologies numériques sont omniprésentes. Cela implique la transformation des processus, des activités et des services en utilisant des outils et des plateformes numériques pour améliorer l’efficacité et la rentabilité des entreprises. Le groupe Univirtual (https://www.univirtual.ch/) est l’un des acteurs majeurs dans ce domaine, offrant des solutions de digitalisation sur mesure pour les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité. Grâce à la digitalisation Univirtual, les entreprises peuvent améliorer leur compétitivité en optimisant leurs processus et en offrant des services plus performants. Les solutions proposées par Univirtual sont conçues pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises, en utilisant des technologies telles que l’automatisation des processus, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et augmentée, et bien d’autres encore. La digitalisation univirtual est une opportunité pour les entreprises de tous les secteurs de se moderniser, d’optimiser leurs processus et de répondre aux besoins de leurs clients en offrant des services plus performants. En travaillant avec des professionnel, les entreprises peuvent bénéficier d’une expertise sur mesure et d’une solution adaptée à leurs besoins spécifiques.

    Répondre

Laisser un commentaire