Programme d’Appui aux Médias Tunisiens 2 : A l’heure des défis

2,520

 

Afin de cerner les différents besoins des médias, une consultation nationale sur la viabilité des médias en Tunisie a été récemment lancée grâce au Pamt et ses partenaires locaux et internationaux. Elle a connu une participation active d’un certain nombre d’acteurs de la scène médiatique.

Une première série de recommandations ciblées a été le fruit d’une table ronde coorganisée récemment par le Programme d’appui aux médias tunisiens (Pamt2), le Forum mondial pour le développement des médias (Gfmd), l’Unesco et l’association Al Khaât, et qui a porté sur les enjeux et les mécanismes réconfortant la viabilité des médias. Plusieurs professionnels, experts, universitaires et activistes ont débattu des conditions d’un environnement propice à la viabilité des médias en Tunisie.

Maintes problématiques ont été évoquées lors de cette table ronde en rapport avec les besoins des différents médias tunisiens et les défis auxquels ils font face dont ceux relatifs au financement et à la modernisation des modèles économiques.

Les organisateurs de cette consultation estime que l’objectif est de décortiquer les facteurs affectant la vie des entreprises de média, des journalistes et des différents acteurs de la sphère médiatique, et de créer une certaine dynamique inclusive entre eux. Ils ont affirmé que les recommandations issues de ces échanges feront l’objet d’un examen avec les parties prenantes.

Ensuite, une collecte de ces réflexions et recommandations sera effectuée afin de créer un document de référence pouvant orienter et guider les actions à mener pour aider les médias tunisiens. Ainsi, les différents programmes de soutien, ainsi que les bailleurs de fonds, notamment internationaux, pourront-ils mieux concevoir leurs programmes d’appui aux différents acteurs de la scène médiatique en Tunisie à même d’assurer la pérennité et la viabilité des médias.

Le contexte dans lequel évoluent actuellement les médias tunisiens est loin d’être propice à la réalisation de toute cette multitude d’objectifs, mais ce serait opportun de se lancer dans cette perspective pour rattraper un tant soit peu le retard cumulé, notamment dans les médias publics, qui peinent sur plusieurs fronts. Un avis que partagent experts et professionnels. Et c’est cette prise de conscience qui laisse présager un sursaut…

Laisser un commentaire